Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 22:32
Giroflée et Vélar

J’ai découvert récemment et installé dans mon bout de jardin une potée d’Erysimum linifolium « Jenny Brook ». Je cherchais à compléter une aquarelle sur le thème des Giroflées que j’avais commencée le mois dernier. « Jenny Brook » n’est pas vraiment une giroflée, mais ce Vélar (Erysimum) est un genre très voisin de Cheiranthus et il est parfois décrit comme une giroflée arbustive.

Ma Giroflée (Cheiranthus cheiri) figurée en début de floraison était donc défleurie depuis un moment quand j’ai trouvé le vélar. Les fleurs de la giroflée sont plus grandes et les couleurs chatoyantes, chamarrées de cramoisi sur un fond d’un beau jaune d’or (cadmium yellow pale pour les aquarellistes !). Au cœur du bouquet floral, les calices encore fermés font un beau contraste car ils sont de couleur sombre, acajou foncé pour la giroflée et gris-bleu ardoise pour le vélar.

Giroflée et Vélar

La particularité de « Jenny Brook », qui séduit fort le peintre, est cette variation de couleurs sur la tête florale, un phénomène qui se rencontre assez souvent par exemple sur les crosses des myosotis, des pulmonaires, ou des vipérines , toutes espèces de la famille des Borraginacées, mais là il s’agit de Crucifères, et il n’y a pas de crosse. Le phénomène est très net, les jeunes fleurs juste ouvertes d’une couleur abricot, rosissent, passent par la couleur pêche puis le mauve devient de plus en plus dominant et c’est avec une belle couleur lavande que les fleurs finissent leur floraison. Ce cultivar dans le commerce depuis 2008, a été découvert en 2001, tel quel, sur la côte ouest du Pays de Galles, des boutures ont été faites qui se sont révélées très fidèles au type et très vigoureuses. La plante est considérée maintenant comme une vivace de choix au jardin ! L’espèce type, Erysimum linifolium, est originaire du Moyen-Orient et semble-t-il, se trouvait (probablement cultivée) auprès de notre cultivar lors de sa découverte.

Giroflée et Vélar

Et voici la planche dans sa totalité. Elle sera plus grande et plus nette si vous cliquez dessus!

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Yann 20/05/2014 21:43

C'est intriguant ces fleurs qui varient de couleur, j'imagine qu'une chimie naturelle doit pouvoir expliquer cette coloration. Comme d'habitude la nature arrive à marier les couleurs différentes tout en restant de bon gout.

Claire Felloni 22/05/2014 11:31

Oui, tu as raison, Yann! la nature ne fait pas de faute de goût! En ce moment je suis très choquée par des orchidées bleu turquoise qu'on trouve en jardinerie et je ne sais pas très bien ce qu'on leur fait boire mais le résultat me choque: on comprend tout de suite que c'est du bricolage humain qui donne ça!

MLA 07/05/2014 21:46

J'aime beaucoup ces deux giroflées, la brune aux reflets orangés, que ma grand-mère appelait "Bohémienne" et aussi la mauve aux tons qui passent des violets les plus vifs aux plus tendres ... Elles sont non seulement colorées mais très parfumées aussi !

Claire Felloni 08/05/2014 13:56

J'avais oublié ce nom de Bohémienne pour la giroflée, mais c'est vrai que je l'ai déjà entendu! Le parfum des giroflées est vraiment délicieux, c'est un vrai plaisir de le sentir en Avril dans son jardin!