Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 18:47

Le récent stage d’aquarelle que j’ai animé à Thomery et que j’avais décidé de consacrer aux Messicoles, me donne envie d’approfondir un peu le sujet sur les Nigelles. Merci à Florence qui nous accueillait chez elle pour la seconde fois !

Nigelles et stage de Thomery

Avec cette image des essais sur les différents sujets abordés vous verrez que nous ne nous étions pas cantonnées aux nigelles. Le pois vivace qui y figure aussi n’est pas vraiment une messicole ; de même le delphinium bleu est beaucoup trop gros pour être confondu avec le frêle Pied d’Alouette… mais enfin, je ne trouvais plus grand-chose dans les friches fleuries et craignais de manquer de sujets d’études. Quelques coquelicots trouvés sur place étaient bien dans le thème mais la Nigelle de Damas fut sans aucun doute la vedette du stage ! Voici quelques réalisations de stagiaires sur ce thème !

Nigelles et stage de Thomery
Nigelles et stage de ThomeryNigelles et stage de Thomery
Nigelles et stage de Thomery

Je craignais donc de ne pas trouver matière pour mes bouquets mais oh, surprise ! La nigelle existe maintenant en bouquets de fleuriste ; j’ai donc eu abondance de fleurs fraîches pour ajouter aux fruits qui eux, ne manquaient pas sur ma plate-bande. Il s’agit dans les deux cas de la Nigelle de Damas (Nigella damascena). Parfois la fleur reste assez simple, avec 5 ou 6 pétales, et parfois elle est double, formant une roue de nombreux pétales. Le critère important pour reconnaître cette nigelle est le fait que ses longues bractées linéaires et divisées débordent nettement des pétales, puis le fruit devient très globuleux et spectaculaire.

Nigelles et stage de Thomery

Très tôt, elle est utilisée au jardin ; on trouve trois variétés de Nigelles représentées dans le "Jardin d’Eichstatt" de Basilius Besler dont la forme flore pleno de la Nigelle de Damas, à gauche,qui est celle comportant de nombreux pétales. Au milieu, il s'agit probablement de la Nigelle de France (Nigella gallica).

Celles qui comportent seulement 5 pétales nous rappellent les deux très belles Nigelles de notre flore sauvage de France : la Nigelle des champs (Nigella arvensis) et la Nigelle de France (Nigella gallica) plus méditerranéenne, deux espèces au bord de l’extinction en France, du fait de l’abandon des anciennes pratiques dans la culture des céréales. Ces deux nigelles sont peut-être plus discrètes mais vues de près elles sont superbes avec  une belle couronne de nectaires rayés de violet et de blanc qui enrichit la corolle d'un cercle de couleur. Les fruits de ces nigelles évoluent différemment, ils ne forment pas une vessie gonflée mais restent en forme de cône renversé dont les follicules sont bien séparés, rappelant davantage les fruits des Hellébores.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires