Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:34

Le sol des tourbières est une merveille à observer, dont je ne me lasse pas. J’ai retrouvé mes nombreuses photos car je suis en ce moment en train de travailler sur cette flore pour une prochaine parution. Même s’il n’est pas possible de vous montrer ces illustrations, je peux tout du moins vous en parler et comme support à mon propos, j’ai retrouvé aussi un petit pavé phytosociologique que j’avais réalisé il y a longtemps maintenant pour un guide Gallimard sur le Parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Le sol de la tourbière

On y voit une motte de la tourbière bombée avec, piquées dans la sphaigne de Magellan qui en constitue le « terreau », des petites espèces rares et emblématiques comme l’Andromède (Andromeda polifolia), la Linaigrette engainée (Eriophorum vaginatum) qui forme les petits toupets blancs au fond, et la Canneberge (Vaccinium oxycoccos). Le scirpe cespiteux, à droite devant, et derrière lui la Molinie bleue sont des compagnes habituelles plus communes. Ces deux plantes en touffes forment de solides touradons entre lesquelles la sphaigne subsiste et parfois s’effondre pour former des gouilles où il n’y a pas intérêt à poser le pied ! La sphaigne peut retenir dans ses fibres vingt fois son volume d’eau. Le petit papillon est le Nacré de la canneberge.

Le sol de la tourbière
Le sol de la tourbière

Ci-dessus, les petites pommes de la Canneberge et les fruits dressés de l’Andromède (la fleur est un petit grelot rose) que j’avais prises en photo en été 2008, dans le Jura.

Pour le plaisir j’ai ajouté ci-dessous l’Airelle du Mont Ida (Vaccinium vitis-idea),vue sur la tourbière du Lac des Rousses et la Sarracénie, une américaine qu’on commence à rencontrer dans nos tourbières de France, par exemple à Frasnes.

Le sol de la tourbière
Le sol de la tourbière

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore Illustration
commenter cet article

commentaires

Riricuisine 09/05/2015 21:22

Ca fait bien trop longtemps que je ne suis pas passé par ici! Cette observation minutieuse est un vrai plaisir à regarder :)

Claudine 28/03/2015 12:56

Quelle finesse et qualité de l'observation pour réaliser un tel rendu... J'attends avec impatience aussi les futures aquarelles sur le sujet. Je m'en sens bien incapable. Bravo et merci du partage, car cela nous apprend à mieux regarder sous nos pieds quand on se promène en montagne dans les Alpes par exemple

Claire Felloni 28/03/2015 17:34

Je viens de finir ce chantier de petites illustrations, quand la parution aura lieu je vous en reparlerai, bien sûr!

Sylvie 19/03/2015 12:53

J'attends avec impatience tes nouvelles aquarelles sur le sujet. Tes macrophotos sont superbes.
Je ne verrai plus le lac des Rousses du même oeil en randonnée. Bise. SB

Claire Felloni 19/03/2015 19:31

C'est un lieu bien séduisant le Lac des Rousses ! Tous ces beaux lacs du jura ont des "queues" tourbeuses: Lamoura, Bellefontaine sont très beaux aussi; il faut juste rester prudent en avançant sur ces sols mouvants, mais souvent des pontons sont aménagés et cela protège le milieu tout en permettant de s'en rapprocher facilement!