Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 18:45

C’est bien sûr toujours le thème naturaliste qui m’occupe sur ce sujet, car les anciens ouvrages de botanique ou de zoologie sont tous ornés de magnifiques frontispices placés soit en regard de la page de titre, soit incluant le titre. Je collectionne ces images sur une page de Pinterest :

https://www.pinterest.com/clairefelloni/frontispices/

Le Jardin d’Eischtatt de Basilius Besler.
Le Jardin d’Eischtatt de Basilius Besler.

Le mot de frontispice a deux sens car il peut s’agir aussi, en architecture, de la façade ornée d’un grand édifice et en vérité on peut trouver un lien car ces gravures très savantes, si elles ne font pas figurer un portrait de l’auteur, représentent souvent une sorte de porche ou de fenêtre encadrée de colonnades et de chapiteaux sculptés, ouvrant sur un paysage ou encadrant le titre, comme c’est le cas pour le célèbre Jardin d’Eischtatt de Basilius Besler.

L'Exoticorum de Charles de l'Ecluse
L'Exoticorum de Charles de l'Ecluse

L’idée d’encadrement avec une trouée centrale reste visible même si les colonnes se trouvent remplacées par des personnages mythologiques ou encore par des éléments de flore et de faune de la région concernée par l’ouvrage. J’ai un petit faible pour cet en-tête de l’Exoticorum de Charles de l'Ecluse qui illustre des observations de Pierre Belon, un célèbre sarthois, grand naturaliste et voyageur du 17ème siècle.

Selectarum stirpium americanarum icones
Selectarum stirpium americanarum icones

Pour les relations de voyage, l’idée peut être aussi de faire figurer une carte de l’endroit dans un décor d’ambiance locale, qui nous rappelle les textes des philosophes du 18ème siècle sur le bon sauvage !

Brevis naratio... un ouvrage de Jacob le Moyne de Morgues et Théodore de Bry
Brevis naratio... un ouvrage de Jacob le Moyne de Morgues et Théodore de Bry

On peut également suivre l’évolution des techniques de gravures : les tout premiers frontispices sont des gravures sur bois, puis des eaux-fortes toujours au trait et en noir et blanc sauf s’il s’agit de premiers manuscrits originaux colorés par un peintre pour de riches particuliers ou des princes ! Plus tard la technique s’affine, c’est toujours de la gravure sur cuivre mais de savants encrages localisés dits encrages à la poupée, permettent d’obtenir de la couleur en ajoutant seulement quelques rehauts de d’aquarelle sur chaque exemplaire, mais il reste que ces ouvrages sont toujours de tirages limités et tous ne seront pas rehaussés de couleur avec le même soin, tout dépend du destinataire de l’exemplaire, ce qui fait que certains exemplaires livrés à des princes sont très rares.

Flora graeca de John Sibthorp
Flora graeca de John Sibthorp

Au centre est parfois figuré un paysage dans un cadre comme par exemple sur les têtes de chapitre de la Flora Graeca, de John Sibthorp magnifiquement illustrée par Ferdinand Bauer. On peut y retrouver des sites célèbres en Grèce comme le Mont Athos.

La guirlande de Julie peinte par Nicolas Robert
La guirlande de Julie peinte par Nicolas Robert

Dans les ouvrages de type florilège, il peut aussi s’agir d’une belle guirlande et la première très connue est sans doute la Guirlande de Julie. Cette charmante couronne florale a été peinte par Nicolas Robert au 17ème siècle sur parchemin pour ouvrir un recueil de poèmes dédiés à Julie d’Angennes. L’original est consultable sur le site de la BNF.

Selectarum Stirpium Americanarum Historia
Selectarum Stirpium Americanarum Historia

Certaines de ces couronnes sont très connues comme celle qui orne la page de titre des Roses de Pierre-Joseph Redouté. J’ai trouvé aussi une façon de guirlande illustrant un ouvrage célèbre de Nicolaus Joseph Jacquin, le Selectarum Stirpium Americanarum Historia

Sertum Orchidaceum,John Lindley.
Sertum Orchidaceum,John Lindley.

ou encore une autre plus discrète, sur le Sertum Orchidaceum de John Lindley.

Flore de G.F.W.Meyer,
Flore de G.F.W.Meyer,

Pour finir une page de titre toute simple mais que j’aime beaucoup par la qualité de son illustration d’un pied d’Hépatique et sa belle calligraphie. C’est une flore allemande de G.F.W.Meyer, de 1842.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Yann 12/07/2015 18:53

Bonjour Claire,
Personnellement j'aime bien celui sur les orchidées, mais sans doute il est moins architectural que d'autres. Dans un reportage que j'ai vu à la télévision, un joailler expliquait que les bijoux floraux et autres représentations minérales des fleurs étaient une sorte de témoin d'un temps où les personnes et les bâtiments étaient décorées avec de vraies fleurs.
Quand je vois certaines guirlandes sculptées au dessus de portes, je me dis qu'effectivement on a du juger plus économique de sculpter la guirlande dans la pierre, plutôt que de la remplacer à chaque réception. J'aime bien réaliser la couronne à Noël, c'est un peu de cette tradition qui reste en nous.

Claire Felloni 12/07/2015 19:33

Moi aussi j'aime bien la discrétion de celui sur les orchidées, les combinaisons architecturales sont lourdes ! Celui en couleur m'amuse: j'ai l'impression d'un décor pour le Bourgeois gentilhomme! mais celui avec les indiens portant une carte des antilles, dans sa naïveté, me plait bien !

Sylvie 12/07/2015 18:36

Un peu hors sujet mais... Bravo, Claire, pour cette jolie leçon d'aquarelle botanique dans le dernier numéro de Pratique des Arts! En plus, une passiflore!!! Pas évident, la structure de la fleur. Et je bée toujours d'admiration devant tes feuilles...Bise. SB

Claire Felloni 12/07/2015 19:27

Merci Sylvie ! je vois que tu as de bonnes lectures ! Tu sais, je suis depuis toujours très intéressée par l'iconographie botanique d'autrefois et les merveilles d'ingéniosité pour créer des images couleur avant que n'existe la photographie!

ClaireB 12/07/2015 17:58

C'est original comme collection ! Certaines pages pourraient presque être considérées comme les ancêtres des carnets de voyage.

Claire Felloni 12/07/2015 18:23

C'est une idée ça! je vais peut-être voir si je pourrais garnir un tableau sur Pinterest avec ce thème des plus anciens carnets de voyage !