Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 15:10
Etamines pétaloïdes du camélia
Etamines pétaloïdes du camélia

Pétaloïde est un adjectif qui peut qualifier beaucoup plus de pièces florales qu’on peut l’imaginer à priori !

La fleur classique en coupe de profil nous montre partant de la tige, des bractées, un calice formé de sépales, puis des pétales, parfois des nectaires puis des étamines et au sommet de cette pyramide le stigmate. Le terme de pyramide n’est pas faux mais valable seulement pour les fleurs évoluées pour lesquelles les fonctions des pièces florales sont bien différenciées avec des nombres constants. Pour beaucoup de fleurs plus primitives il vaudrait presque mieux parler d’une disposition en spirale. Cette disposition archaïque existe par exemple chez le magnolia, le camélia ; elle se caractérise par une certaine variabilité dans le nombre des pièces de chaque couronne et par la présence de pièces intermédiaires qu’on a du mal à nommer. Par exemple chez certains camélias le cœur s’enrichit d’étamines pétaloïdes sur la zone de passage entre les pétales et les étamines.

L'ancolie de profil
L'ancolie de profil

Chez les renonculacées, les sépales deviennent souvent pétaloïdes et donc ce que nous nommons pétales la plupart du temps, n’en sont pas vraiment. Les anémones, les clématites, sont dans ce cas : il y a passage direct d’un calice pétaloïde aux étamines et aux carpelles qui sont nombreux. Entre la couronne de ces tépales et les étamines, on voit parfois apparaître des nectaires comme chez les hellébores. Les renonculacées ont évolué ensuite stabilisant le nombre de leurs pièces florales et pour finir nous réservent des surprises ; voyez par exemple l’Ancolie qui possède un calice de 5 tépales pétaloïdes puis à l’intérieur 5 grands nectaires pétaloïdes avec un long éperon en crochet : il n’y a pas de vrais « pétales » dans l’Ancolie.

Pétaloïde

Voici ce que présente la fleur soulevée et vue de face.

Le périgone de 6 tépales du Lis
Le périgone de 6 tépales du Lis

Chez les Liliacées, la structure florale est très constante et basée sur le chiffre 3 ; on parle plutôt de tépales pétaloïdes que de pétales et ces 6 tépales forment un périgone. Cependant il existe souvent une petite différence visuelle entre les 3 tépales extérieurs plus étroits et pointus et les tépales intérieurs plus amples et parfois un peu plus colorés ou ondulés. Je le perçois bien chez les tulipes ou chez les lis.

Les bractées pétaloïdes du Bougainvillier
Les bractées pétaloïdes du Bougainvillier

Des bractées pétaloïdes sont très fréquentes également pour rendre attirantes des fleurs qui sans cela passeraient inaperçues par les insectes pollinisateurs. Regardez de plus près une fleur d’Hortensia, ou de Cornus des jardins et vous verrez au cœur un groupe serré de toutes petites fleurs très anodines ! C’est le cas aussi pour le Bougainvillier, ci-contre.

Le stigmate pétaloïde de l'Iris
Le stigmate pétaloïde de l'Iris

Le stigmate pétaloïde de l’Iris avec ses 3 grandes pièces recourbées élargies et à bordures ondulées jaillissant du cœur qui du coup se trouve bizarrement vide, est une curiosité également. Les étamines se trouvent cachées sous les styles. Sur cette petite recherche de couleur qui s’intéressait plutôt aux grands tépales chamarrés de violet, je vous ai fléché les trois pièces du stigmate.

Cet article fait partie d'une série "Mots de Bota" qui comporte déjà 21 articles! j'ai le plaisir de constater dans mes stats qu'un de ces articles est très souvent consulté: monoïque, dioïque.

Vous pouvez y accéder par la colonne de gauche dans les Catégories.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Mots de Bota
commenter cet article

commentaires

Catherine D 16/12/2015 18:29

Je vais regarder ça de très près, car je suis nulle en botanique...
Merci Claire

Claire Felloni 16/12/2015 19:00

Tu sais, c'est un peu pour moi aussi l'occasion de réviser!

Mery Claude 16/12/2015 17:32

Whaaa!!! Je vais pouvoir faire l'érudit la prochaine fois oú j'offre des fleurs.:-)

Claire Felloni 16/12/2015 19:02

Il y en a qui ont de la chance de se faire offrir des fleurs!

verrier 16/12/2015 17:29

Merci Claire
Merci du partage de tes Mots de Bota ", aussi dense que ta palette de peinture.j'ai plaisir à te lire
@+Liliane

Claire Felloni 16/12/2015 19:03

Merci Liliane! j'espère qu'ils ne sont pas trop arides mes articles de mots de bota!

Sylvie 16/12/2015 17:16

Magistral!

Claire Felloni 16/12/2015 19:04

Merci mais tu exagères, Sylvie! je ne suis pas une vraie botaniste!