Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 15:49
Curiosités iconographiques 2016

Sous ce titre pompeux se cache une animation que je propose annuellement dans la Salle du Jardin des Plantes du Mans. Sur quelques thèmes que je choisis au préalable, nous exposons des livres du 19ème siècle ouverts sur des illustrations à thème botanique. Cette année j’avais prévu de montrer quelques grands arbres de nos parcs, et plusieurs petits secteurs d’une très longue table centrale montraient des capucines, des clématites et des bégonias.

Il est amusant de constater comme des modes ont eu cours sur quelques années et alors les ouvrages horticoles montrent des nombreuses estampes par exemple sur les capucines qui ensuite tombent un peu dans l’oubli…

La capucine tubéreuse dans le tome 5 de la Flore des serres et des jardins de l'Europe de Van Houtte

La capucine tubéreuse dans le tome 5 de la Flore des serres et des jardins de l'Europe de Van Houtte

Curiosités iconographiques 2016

Une double table était consacrée à des roses, une autre à des fruits divers car la pomologie est bien représentée dans la bibliothèque de la Société d’Horticulture de la Sarthe où j’arrive encore chaque année à faire quelques nouvelles découvertes. Enfin des tables le long d’un mur expliquent les techniques, depuis le bois gravé et la taille douce jusqu’à la lithographie et la chromolithographie et proposent au visiteur d’apprendre à reconnaître ces différents types d’estampes avec quelques exemples, quelques outils, un cuivre gravé et deux pierres lithographiques.

Curiosités iconographiques 2016

La bibliothèque compte surtout des lithographies car l’essentiel des ouvrages date de de 1850 à 1900. Cependant quelques belles pièces sont plus anciennes, illustrées de gravures en taille-douce. Certaines séries d’ouvrages comme la Flore des Jardins de l’Europe de Van Houtte (1845-1880), la Belgique Horticole (1851-1885) ou encore l’Illustration horticole (1854-1896), peuvent être consultées par internet et cela m’évite ainsi de trop manipuler ces vieux livres, mais pour la cinquantaine de volumes de La Revue horticole dont certains recèlent de très belles images, d’après des illustrateurs célèbres comme Alfred Riocreux, Paul de Longpré, Edouard Godard, il faut les consulter et je me fais un plaisir de le faire souvent !

Une chromolithographie de grand format, souvent des illustrations sont repliées dans l'ouvrage.

Une chromolithographie de grand format, souvent des illustrations sont repliées dans l'ouvrage.

Curiosités iconographiques 2016

L’intérêt, c’est aussi de montrer des astuces de mise en page propres au sujet botanique, jouant avec le noir et blanc et la couleur.

Curiosités iconographiques 2016

C’est aussi l’évolution dans la traduction de ces sujets, comme on peut le voir avec les deux roses que je montrais côte à côte (celle de gauche plus moderne dans sa touche, date de 1910). Dans l’ensemble les couleurs de ces impressions anciennes restent très lumineuses, certains bleus sont surprenants de vivacité mais toutes les nuances à base de magenta comme les mauves et les violets ne sont pas fidèles et je pense qu’elles ne se sont pas modifiées mais qu’on était incapables de les traduire à cette époque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Thirion 03/11/2016 22:26

Je vous remercie Claire Felloni du bel article sur les rhododendrons et vos aquarelles.

Claire Felloni 05/11/2016 19:19

C'est gentil, merci, je constate que mes articles sont consultés longtemps plus tard et ça fait plaisir !

yann 01/02/2016 21:22

Moi je suis fan des deux prunes, c'est d'une transparence...
Pour les couleurs, qui sait si nos pigments actuels seront toujours aussi stables que ceux utilisés à l'époque ?

Claire Felloni 02/02/2016 18:19

Je pense que nous avons passé le moment critique de l'engouement pour les nouvelles couleurs de la chimie contemporaine qui s'avéraient fragiles comme celles qu'ont employé les impressionnistes par exemple... c'est vrai que les deux prunes étaient formidables!

Sylvie 01/02/2016 19:26

Joli partage! Et belle collection de bibliophiles avertis, merci. SB

Claire Felloni 02/02/2016 18:22

Ce serait dommage que ces beaux livres restent fermés en permanence dans la bibliothèque mais en même temps je commence à me modérer dans leur manipulation car je m'aperçois que ce sont surtout le papier et les reliures qui sont fragiles!

Mery Claude 01/02/2016 17:39

C'est un peu oublié, mais le XIX emme fut la grande époque de la chimie des pigments. Hélas, la stabilité sur longue période a rarement été au rendez-vous.

Claire Felloni 02/02/2016 18:29

Je crois, Claude que les encres utilisées dans ces illustrations sont assez traditionnelles dans l'ensemble...pour l'essentiel des ouvrages nous sommes avant 1900; il y a bien quelques clématites bleu-pétard qui surprennent pour des images anciennes... mais ce qui a protégé ces images c'est sans doute qu'elles ne sont pas souvent à la lumière comme une peinture sur le mur qui souffre beaucoup plus !

Catherine D 01/02/2016 11:13

Ah quelle chance de voir çà ! Ces ouvrages sont exposés régulièrement , ou c'est fini ?
J'ai pu voir des estampes à Paris il y a des années mais trop vite, et pas des belles comme ça.
Merci de partager Claire, bonne journée

Claire Felloni 02/02/2016 18:33

C'est un fond ancien qu'on peut consulter nos mardis après-midi de permanence à la SHS. Il n'y a pas de grosses difficultés à ça, sauf peut-être d'être sociétaire !