Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 19:07

L’Hellébore noir (Helleborus niger) ou Rose de Noël appartient à la famille des Renonculacées. Elle n’est reconnue comme indigène en France que dans quelques stations des Alpes du sud, et encore son statut de sauvage est discuté car depuis fort longtemps elle est cultivée d’abord pour des fins médicinales, ce qui ne perturbait pas son identité mais a pas mal contribué à sa raréfaction, puis pour son intérêt horticole, et alors, de multiples sélections et hybridations ont peut-être influé sur sa forme originelle. Bien qu’elle se nomme Rose de Noël, elle fleurit plutôt en février-mars et son habitat naturel serait une forêt claire, une hêtraie de l’étage alpin ou subalpin, sur des pentes de pierres calcaires. Peut-être la trouverait-on plus facilement en Europe centrale…

Hellébores

Cette plante n’est pas très haute, on peut dire qu’elle est acaule car les feuilles sont basales, il y a parfois une petite feuille bractéiforme sur la tige, mais le plus souvent la fleur est solitaire sur une tige simple. Les cultivars cherchent souvent à l’enrichir en fleurs sur sa tige et à l’agrandir en taille pour créer un effet de masse plus imposant. Par contre les fleurs de l’Hellébore noir sont naturellement de grande taille et une propension à rosir au revers des pétales et surtout en fin de floraison existe bel et bien dans ses stations montagnardes. Une couronne discrète de nectaires à la base des étamines, en forme de petits cornets plats d’un jaune-verdâtre, passe souvent inaperçue.

Les feuilles du genre Helleborus sont pédalées.Il s’agit d’une forme très particulière en lyre: le pétiole se divise d’abord en deux et chacune des ramifications donnent des folioles d’un seul côté, en éventail. Les folioles de notre Rose de Noël sont coriaces, brillantes et un peu dentées au bout et en dessous elles sont plus claires et mates.

Hellébores

Dans mon jardin j’ai un cultivar, Helleborus x Ericsmithii, qui avec le temps s’est un peu tassé au sol, mais les fleurs sont tout de même moins grandes, en petits bouquets et plus colorées et je vous joins pour finir une palette de couleurs pour les aquareller car ce cultivar me semble assez répandu dans les jardineries (ou d’autres qui sont assez proches d’aspect). On retrouve fréquemment les mêmes nuances : il ne faut pas hésiter à casser le magenta avec du vert d’un côté et de l’autre des verts plus ou moins lumineux avec une pointe de magenta ! dans le mouillé d'un pétale à la fois on peut faire fuser ses couleurs ( le vert tilleul 1 au milieu et du magenta sur les bords) et le résultat est forcément séduisant !

Hellébores

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Illustration
commenter cet article

commentaires

Cristina 10/02/2016 22:27

votre site est magnifique, bravo pour la beauté et qualité des aquarelles et merci pour votre générosité à partager ce savoir ...

Elizabeth 17/01/2016 15:02

L'année commence bien avec cette superbe aquarelle et l' intéressante petite leçon. Les palettes de couleur m'apprennent toujours beaucoup; le reste est bien au-dessus de ce que je peux un jour espérer réaliser!!! Mais c'est toujours un plaisir pour les yeux.Bonne année 2016. Amitiés.

Claire Felloni 20/01/2016 18:29

Je vais essayer de trouver des sujets d'article cette année encore... Il y aura forcément des redites car je commence un peu à m'essouffler !

yann 16/01/2016 20:48

Bonjour Claire,
Je ne connaissais le nom de cette forme de feuille, mais quand je me suis documenté sur la Rafflésie, j'ai remarqué que la liane Tetrastigma qu'elle parasite avait (selon certaines photos) cette forme de feuille. En allant au conservatoire de Brest j'ai vu une petite plante qui lui ressemblait, je me suis dit qu'ils préparaient peut-être une implantation de Rafflésie en sol Breton. Mais il y a sans doute bien d'autres plantes avec ce type de pétales à commencer par ces belles Hellébores.

Claire Felloni 20/01/2016 18:26

Je ne connaissais pas cette liane, Yann! c'est une forme de feuilles peu courante que je pensais plus ou moins être une spécialité des hellébores! merci de m'avoir signalé la chose!

Caroline 13/01/2016 20:25

Splendide, Claire, impressionnant les détails des étamines!
Par la même occasion, je découvre tes pivoines : quelle maîtrise des blancs et des gris! Tu t'es bien occupée en 2015!
Bonne année 2016

Claire Felloni 13/01/2016 23:07

Merci Caroline ! Je pense que question pivoines, 2016 sera assez studieuse aussi !

Sylvie 13/01/2016 19:17

Très belle démonstration, bravo.
Pourquoi tout a-t-il l'air si simple quand tu expliques et est-il si compliqué quand je tente de copier?
Sans doute à cause de ton talent... Bise. SB

Claire Felloni 13/01/2016 23:03

Merci de ta fidélité à mes articles Sylvie et tous mes vœux !