Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 19:38
Cônes et Cupules

Cônes des conifères

Chacun peut le dire : le cône est le fruit des Conifères, mais attention, c’est aussi le cône mâle au moment de la floraison et aussi le jeune cône femelle avant qu’il grandisse et se lignifie. D’ailleurs, ce fruit ne ressemble pas toujours à une pomme de pin, loin de là ! Par exemple, on pourrait théoriquement parler de cônes à propos des baies de Genévrier ou des arilles de l’If, bien qu’en fait on le fasse rarement.

Cônes et Cupules

Les cônes des Sequoias répondent davantage à l’idée que l’on se fait d’un cône. Cette idée est très liée au phénomène suivant que l’on pourra mieux observer sur des jeunes cônes de Pins avant qu’ils soient trop ouverts : c’est une disposition mathématique spiralée des écailles qui permet d’en caser le plus possible, la suite de Fibonacci.

Cônes et Cupules
Cônes et Cupules

Ceci est bien sûr important à repérer pour dessiner correctement ces cônes. Quand le cône est bien ouvert, comme sur ma pomme de Pin weymouth, il est plus difficile de repérer les spirales de construction ; il convient de chercher avant tout le bon placement des écussons, qui sont la partie externe et losangée de l’écaille qui était seule visible sur le cône fermé. Relier ensuite ces écussons à l’axe central en profondeur est alors plus facile.

Dans l’illustration du cône de Pin pignon ou Pin parasol (Pinus pinea), j’ai ressorti une écaille qui sert de berceau pour deux pignes. Ce sont des graines protégées par une paroi dure et dépourvues ici d’une aile alors que souvent chez les Pinacées du moins, les graines sont ailées.

Par extension, et du fait d’une ressemblance morphologique, on utilise assez souvent le nom de cônes pour les fruits du Houblon ou de l’Aulne, ce qui peut prêter à confusion mais l’habitude est prise !

Cônes et Cupules

Cupules des cupulifères, bogues

La cupule c’est la petite coupe qui retient pendant un temps les fruits secs des Cupulifères comme le Hêtre, le Noisetier, le Chêne et même le Châtaignier. En regardant de près la cupule du gland on peut reconnaître qu’il s’agit d’un involucre lignifié dont les petites bractées se sont plus ou moins agglomérées. Dans les cas du gland et de la noisette, la cupule enchâsse un akène à parois très dure : une nucule.

Cônes et Cupules

Bien que l’aspect de la faine et de la châtaigne semble différent il s’agit bien, enserrant les akènes, d’une cupule qu’on appelle plus communément une bogue.

Cônes et Cupules

La variabilité morphologique des cupules des Cupulifères semble un peu déroutante surtout avec le fruit du Charme, une Bétulacée de l'ordre des Fagales, qu’on peut tout de même sentir proche du Noisetier (Corylacée de l'ordre des Fagales aussi). La bractée foliacée du Charme,trilobée et accolée à chaque nucule est une cupule à sa façon. En réalité les Bétulacées, les Corylacées et les Fagacées forment un groupe homogène et différencié des autres familles dans l'ordre des Fagales.

Cônes et Cupules

A ce propos il faut bien faire la différence avec le fruit du Marronnier : le marron n’est pas un akène mais une grosse graine à l’intérieur d’une capsule et non d’une cupule. Sur un akène, il reste toujours des vestiges des styles au sommet, on le voit bien sur la châtaigne et la faine ; ce n’est pas le cas chez le marron qui est tout rond. Le marron a grossi dans sa capsule aux dépens des autres graines qui ont avorté et l’intérieur de la bogue montre les cloisons écrasées des deux autres loges originelles de la capsule. Le marronnier n’appartient donc pas à cette famille des Cupulifères.

Voir cette page plus explicite :

http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/Fruits/marron.htm

Ma rubrique "Mots de Bota" compte maintenant 24 articles, On peut y accéder par un lien que voici: Mots de Bota

Vous pouvez aussi y accéder en tapant un mot dans le petit moteur de recherche de la colonne de gauche du blog!

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Mots de Bota
commenter cet article

commentaires

MLA 21/10/2016 10:50

L'automne est une merveilleuse source d'inspiration pour les aquarellistes, et votre blog aussi !

verrier 13/10/2016 09:28

MERCI Claire Ton travail est "chouette et beau "dans tous les sens , Merci de le partager
@+Liliane

Claire Felloni 14/10/2016 10:33

Liliane, je vois avec plaisir que tu me suis régulièrement!

Sylvie 13/10/2016 08:12

Article instructif et de saison, avec de bien belles illustrations. Merci. SB

Claire Felloni 14/10/2016 10:36

Oui c'est le moment de regarder de près toutes ces formes variées de fructification, et il y en a!