Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 15:43

Je suis pour le moment sur une planche de Pivoine dont l’harmonie colorée est un peu délicate à rendre sur du papier blanc ! Elle présente au cœur une sorte de gros pompon jaune et sur le pourtour de la corolle des grands pétales blancs à peine lavés de rose par endroits.

Etude préparatoire pour "Primevère"

Etude préparatoire pour "Primevère"

Cette pivoine se nomme « Primevère », c’est une obtention française de 1907 par Lemoine.

Le charme de cette variété réside dans ce cœur touffu composé de nombreux pétales en languettes d’un jaune assez pâle qui se complique par la présence intercalée de quelques pétales plus grands en boucles blanches. On voit à peine les carpelles vert clair au centre. Il convient d’éviter de salir ces belles couleurs pâles en posant les glacis qui donneront le volume.

Je suis partie pour le pompon, du jaune Auréoline additionné d’Outremer et très éclairci d’eau (2), avec la possibilité d’ajouter très peu de Magenta permanent pour que les ombres plus soutenues ne virent pas trop au verdâtre(3).

D’autre part pour les pétales blancs du tour, j’ai choisi comme base un mélange que j’aime bien de Bleu de Cobalt plus Rouge indien très dilué : la couleur obtenue varie d’un  gris bleuté à un gris rosé (5) et (6). Un apport très mesuré de vermillon français accentue par endroits les reflets rosés. Pour le rosé, 8 est possible aussi (Rouge indien+ Auréoline).

Comme vous pourrez peut-être le comprendre sur ma palette d’essai (assez confuse), les deux mélanges de base (2) plus (5) ou (6) donnent en mélange toute une gamme de gris très clairs (7 et 7’).

 

Après ces notes de terrain prises en mai de cette année, je vous montre deux photos de la planche en cours de fabrication, d’abord les premières étapes sur la corolle. Pour le bouton et tout le feuillage, j’ai davantage avancé dans la pose des glacis. Je préfère finir par le modelé dans la fleur lorsque sur le tour les contrastes  sont bien établis.

 

Le bouton prêt à s'ouvrir est plus rose

Le bouton prêt à s'ouvrir est plus rose

Bien sûr cette pivoine fera partie de la collection 2017 du conservatoire de la Pivoine du Château de Sourches !

Voici le lien sur la boutique: 

http://www.chateaudesourches.com/boutique/aquarelles/

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Illustration Petites leçons
commenter cet article

commentaires

Angelilie 14/09/2017 15:04

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir

Angeline 11/09/2017 16:27

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)

Elizabetth 01/09/2017 12:32

C'est vraiment magnifique! et quel sens de l'observation pour arriver à dessiner si justement le coeur avec tous ses pétales! Les planches en cours de réalisation sont déjà très belles.Et merci pour la palette des couleurs.

Danièle Cifré 31/08/2017 01:05

Comme toujours la délicatesse et la transparence sont au rendez-vous. Très jolie pivoine !
Et merci pour les indications de couleurs, je n'aurais pas pensé au rouge indien qui va entrer dorénavant dans mes gris clairs

Claire Felloni 01/09/2017 09:16

Oui c'est un mélange de deux couleurs minérales qui se dissocie dans le godet du mélange mais j'aime bien le résultat!

Claireb 29/08/2017 18:21

Très délicat, dans tous les sens du terme ! Tu vas devoir laisser les contours au crayon du coup ou le "gris-rosé" suffira à faire ressortir les pétales ou... ?

Claire Felloni 30/08/2017 08:46

Le crayon des contours ne reste visible que sur les notes de terrain; sur la planche elle-même j'essaie de l'éliminer au maximum: il y a toujours ou une autre couleur au contact du trait ou une légère différence de couleur avec le fond qui suffit; à la fin j'efface toute trace de crayon qui se verrait!