Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 14:01

L'échalion ou "échalote cuisse de poulet" se trouve en vedette, isolé en premier plan et le brin de romarin passe devant les éléments secondaires: l'oignon sauce et les fèves. Les ombres portées au sol relient les éléments entre eux, pour faire un ensemble cohérent.


echalionromarin.jpg
Le romarin se peint très spontanément en trois étapes sur un dessin presque inexistant. Le premier jus gris clair, très délayé d'eau est posé au pinceau de martre chargé de liquide et tenu assez vertical pour poser un trait large à pointe ronde qui correspond au revers argenté des feuilles. Sur ce fond , bien sec, on pose ensuite les glacis de vert 3 et ensuite 4, qui recouvrent le premier jus pour les dessus de feuilles ou qui le cernent finement pour les revers. Ce petit "écouvillon' doit être peint assez vite, le vert 4 permet d'enrichir, d'épaissir le brin. Il vaut mieux l'ébaucher avant ce qui se trouve derrière (oignon,fèves), pour la spontanéité de son tracé,mais garder l'étape du glacis vert foncé pour la fin.
romarin.jpgromarin-copie-1.jpg




















L'échalion; les couleurs utilisées:

echalioncouleurs.jpg                       echalion-copier.jpg
Il faut préférer aux couleurs de glacis 7, le mélange 9 : Sépia+Terre de Sienne brulée dès qu'il apparait moins de violine sur l'échalote; d'autre part, 7 peut être plus dosé en Sépia.

Sur ces deux ébauches que j'ai faites pendant le cours, on sent encore sur 1 les nuances 5,6,7,et 9 posées sur la surface humide dans un premier temps, ne pas craindre de poser des couleurs fraiches et assez vives car ces tons faiblissent en séchant (surtout la Gomme-gutte) et les glacis qu'on pose ensuite pour donner le modelé peuvent corriger des erreurs de nuances. Mais attention de ne poser aucune couleur sur la zone de reflet blanc. Sur l'échalion 2, l'étape des glacis est plus avancée; selon les dosages de magenta et de sépia le ton de glacis peut beaucoup varier.
echalionglacis.jpgechalionglaci2.jpg

Autour du reflet les glacis sont volontiers plus fins et contrastés, c'est la zone séparatrice d'ombre et de lumière; ils sont plus atténués et généraux vers les bords qui sont plus en perspective.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

Martine, la pelerine 05/01/2008 01:02

je m'émerveille. Et j'apprends !

tiphaine 20/12/2007 21:50

c'etsvraiment passionnant , et puis un trés bon résultat !!!
ça m'interesse beaucoup, moi je peins plutot de manière instinctive....