Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 17:49
Pour cette 'Petite leçon', je ne parlerai pas des clémentines et vous proposerai plutôt de nous pencher sur les pommes de pin. Quand une pomme de pin est fermée, on ne voit en surface que ses écussons; ce sont les parties en losange qui terminent les écailles. La forme et le relief de l'écusson sont très variables et permettent de déterminer les espèces de Pins; chez le Pin Weymouth, il est plat, rudimentaire, simplement différencié par une couleur plus claire et des taches de résine alors que la partie profonde est plus 'chocolat'. La pomme du Pin de l'Himalaya est très semblable mais bien plus grande.
Chez le Pin parasol, l'écusson est tout en rondeur; chez les autres pins il est toujours plus ou moins en pointe de diamant, carrément recourbée au bout chez le Pin à crochet.

weymouth1-copie-1.jpg

Pour dessiner une pomme de pin fermée, on cherche naturellement à placer les deux réseaux de spirales qui, se croisant, forment les losanges des écussons.Quand la pomme de pin est plus ouverte, le problème se complique mais on peut encore tenter de trouver un canevas de construction en observant comment les écailles se succèdent, se déroulant en plusieurs volutes du bas vers la pointe. Une fois placée, cette construction ne sera pas prise trop au pied de la lettre, surtout en périphérie (elle est plus pertinente sur le milieu). J'ai choisi une position du sujet assez proche d'un profil qui donnera moins de difficultés (le plus compliqué serait d'orienter la pointe vers soi).

weymouth3.jpg   weymouth6.jpg

Avant de poser le premier lavis (7), il faudra être sûr des contours et notamment d'avoir respecté les échancrures profondes entre les écailles; ces pointes très aigües de blanc du papier ne doivent pas être comblées car la pomme de pin deviendrait trop massive. Avant de prendre la couleur 7, je me dépose une réserve d'eau pure sur l'axe central, car ce premier lavis doit rester humide longtemps. Avant qu'il ne soit sec il faut encore, avec un papier absorbant roulé en pointe solide, éclaircir les 'points de résine' sur les écussons.

weymouth4.jpg 

Les glacis (8) et (9) sont posés ensuite sur les parties en profondeur. Pour les parties les plus sombres, on peut utiliser seulement le Sépia + Violet Winsor. Le glacis sur les écussons dans l'ombre sera plus dosé en Terre de Sienne brûlée. Les points de résines peuvent être modelés avec un peu de Gris de Davy, de Jaune de Naples; il est toléré en aquarelle botanique de poser des points localisés d'encre blanche en flacon.

weymouth2.jpg



Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

Martine, la pelerine 05/01/2008 00:57

absolument superbe...
merci pour le petit cours de dessin en supplément ! Je sens que je vais venir souvent me promener par ici !
amicalement,
Martine, la Pèlerine

Claire Felloni 05/01/2008 19:07

Et bien, j'en suis ravie ! Viens aussi souvent que tu veux promener ta pélerine ! Amitiés, Claire.

chriscraft_ 01/01/2008 18:45

Encore une merveille merveilleuse :)

bonne année à toi

Claire Felloni 01/01/2008 21:20

Bonne année naturaliste à toi aussi, Chris, et aux visiteurs de la communauté 'La nature et ses secrets'