Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 11:37

Pour figurer cette petite tourbière , qui se présente, au premier coup d'oeil comme un espace plat et uniforme de graminées et de carex, entouré de fougères puis de bouleaux, j'étais désemparée...j'ai cherché des angles de vue qui me fourniraient un peu de premier plan.
Assise sur mon tabouret bas sur les cheminements de planches qui traversent la tourbière, je pouvais voir dépasser les toupets cotonneux des hautes linaigrettes qui accrochaient la lumière ainsi que les feuilles jaunes des rejets de bouleau. En arrière, les carex et les graminées puis les fougères-aigle s'estompent dans un second plan qui moutonne.

Riaux6.jpg undefined





















Pour montrer une vue d'ensemble, j'ai pris du recul en pénétrant dans la lisière du bois; sur les bouleaux écroulés papillotaient des feuilles rousses, un rameau maigrichon de sorbier des oiseleurs, qui pendait, mettait une note de rouge. Juste derrière,on peut sentir la ceinture de fougère-aigle, puis, au fond, la lisière de bouleaux et de pin sylvestre qui ferme l'autre côté de la tourbière. Le moutonnement intermédiaire sur lequel s'accroche un peu de brume, c'est la tourbière elle-même dans laquelle le seul accès est le cheminement de planches qui permet de découvrir cette flore (bien plus riche qu'on ne l'imagine de loin), sans la piétiner.


Riaux-1-copie-1.jpgEn effet, si on prend la peine de détailler les espaces de sphaignes qui s'intercalent entre les molinies et les carex, on peut découvrir entre autres, la bruyère à quatre angles, les droséras, et une petite liliacée aux feuilles en glaives comme les iris et aux fleurs jaune d'or : l'ossifrage brise-os. J'ai fait quelques croquis à la pierre noire de cette flore discrète.

drosera4.jpg

 

undefined

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Jardins et Paysages
commenter cet article

commentaires

chriscraft_ 28/01/2008 12:27

Bravo encore bravo

Alain MARC 27/01/2008 22:55

Excellent ton travail, Claire !
Cela me fait plaisir de passer de temps en temps, je suis remotivé, gonflé à blog par la qualité de ton travail pour avancer le mien sur l'Aven Noir, qui quelque part se rapproche du tien par son rapport au vivant et à la nature ! En attendant je t'envoie plein de soleil du Grand Sud Maroc pour que cela te donne belle lumière afin de continuer de nous enchanter avec ton beau travail .
Cordialement,

Alain MARC

Claire Felloni 28/01/2008 21:32

Ah ! merci Alain ! mais je ne crois pas vraiment que tu ais besoin de te remotiver comme ça , tu me sembles avoir encore pas mal de ressource !    ;-))