Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 10:56

Dans la région de Villafáfila, on peut voir de nombreux pigeonniers parfois en bon état, mais souvent plus ou moins en ruines ; ces constructions en terre s’abiment assez vite une fois que la toiture s’est effondrée laissant les murs sans protection contre les  intempéries.

 L’élevage des pigeons était une ressource non négligeable pour les habitants de la ‘Tierra de campos’, cette région de Castille où nous étions. Le pigeon fournissait alors le repas dominical.

Les ‘palomares’ sont construits :

-         en adobe, ce sont des briques moulées de terre crue malaxée avec des brins de paille et séchées au soleil

-         ou en tapial, procédé qu’en France on appelle le pisé, dans cette technique la terre humide est tassée en lits successifs alternant avec des saupoudrages de chaux dans un coffrage de bois ( en France : la banche)


La 2ème technique était la plus adaptée puisqu’il faut creuser les nids à la pioche avant que la surface soit trop durcie. Ces alvéoles qui sont creusées sur toute la hauteur servaient autant de nids que d’échelons pour les atteindre.

Les types les plus courants dans ce secteur de Villafáfila et d’Otero de Sariegos, sont les pigeonniers rectangulaires sans patio et les circulaires avec patio.

Celui représenté ci-dessus, du type circulaire avec patio montre un peu sa structure interne du fait de sa dégradation et on peut comprendre que la paroi intérieure, plus basse entourait un petit patio et que la toiture en couronne était concave.


Celui-là, par contre, était carré, il possédait une toiture convexe échelonnée en trois gradins et pas de patio. La tuile canal déborde largement pour protéger les murs de terre. J’ai bien vu dans les murs de terre des lignes horizontales en relief et compris ensuite que ces strates étaient les couches de chaux dans le pisé.
Le grand chardon du premier plan est un Onopordon, très commun dans toute la région. Il peut dépasser 2 mètres de haut; dans le midi, il s'appelle le Pet d'âne à nervures.
Sur cette 2ème aquarelle mon ciel est un peu loupé, je l'ai repris, éclairci à l'éponge et ça se voit, surtout au contact avec le bâtiment...
Dans et autour de ces pigeonniers, nous avons vu aussi beaucoup de moineaux, des étourneaux et des choucas, le petit faucon dont je vous ai parlé la dernière fois semble préférer des édifices plus hauts comme l'église.

Si l'espagnol à lire ne vous fait pas peur , je vous ajoute 2 liens :
http://fafila.iespana.es/

et pour faire une petite visite de la réserve:
http://www.villafafila.net/

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Jardins et Paysages
commenter cet article

commentaires

SISI 04/05/2010 09:15


Vos aquarelles sont magnifique ! félicitation !!! au plaisir de revenir vous admirer !


Marie-Christine 06/09/2009 09:21

toujours de belles aquarelles ....plaisir des yeux , merci ...

Céline(le blogoux) 02/09/2009 14:38

Vos aquarelles sont magnifiques! il serait temps que je prenne quelques leçons...

zabuski 30/08/2009 09:28

Mais pourquoi les femmes réalisent-elles de superbes aquarelles et pas les hommes ?
C'est une histoire de gène ou quoi ?

Bonne continuation !

Claire Felloni 01/09/2009 09:31


Meuh non! je pourrais aussi bien dire moi, que ton trait masculin est incisif et te permet de faire des caricatures très efficaces!


NADB71 29/08/2009 22:23

Je suis allée voir les liens et la région est située plus au nord de l'Extrémadure. Sinon, je suis allée aussi dans une région semi-désertique entre LERIDA SARAGOSSE Los Monegros qui ressemble à Villafafila mais pas vu de pigeonniers ... par contre des Onopordons, oui !
Je connais aussi la Leuzée conifère qui une fois sêchée, comme la catananche, peut se conserver longtemps ! Amitiés bonne soirée