Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:20

 

Pour le dernier cours d’aquarelle botanique, j’ai choisi comme sujet l’anémone « Marianne », dans une version classique rouge écarlate. Cette variété de fleuristes obtenue par l’INRA est très  belle, avec une tige solide et un bel involucre de bractées en collerette, qui se tortille en formant des boucles. Dans les bouquets, on ne trouve pas, bien sûr, de feuilles basales. Elle existe dans d’autres coloris, du blanc au magenta en passant par un superbe bleu outremer tirant un peu sur le violet.

anemarianneob4-copie-1.jpg

C’est une cousine de l’Anémone de Caen, variété horticole à fleurs simples obtenue vers le milieu du 19ème siècle.

« Marianne » est en fait juste un peu plus grande et donc plus spectaculaire. Le revers des tépales, qu’on ne voit pas ici se couvre de poils soyeux et cela produit des reflets argentés sur un fond d’un rouge plus clair, de quoi  former un beau contraste avec l’intérieur un peu  velouté  et d’un rouge éclatant !

Il faut, une fois de plus, parler de tépales et non de pétales, vu que les anémones n’ont pas de calice différencié mais simplement, comme les Liliacées, une corolle éloignée d’un verticille de bractées plus ou moins découpées situé un peu plus bas sur la tige.

A l’origine, l’Anémone couronnée ou Anémone des fleuristes (Anemone coronaria) telle qu’on peut la rencontrer dans la nature est une  plante associée aux cultures méditerranéenne, une messicole devenue très rare tout comme une autre espèce un peu mythique qui lui ressemble beaucoup, l’Anémone Œil de Paon (Anemone pavonina). Ces deux espèces  fréquentent des oliveraies, des vignes ou encore des coteaux pierreux et fleurissent au début du printemps. Je n’ai jamais eu le bonheur de les voir.


anemodoubleob1.jpgLes Anémones à fleurs doubles, (ce sont toujours des variétés de A.coronaria), telles qu’elles apparaissent sur cette chromolithographie que j’ai trouvée dans le tome 16 de la «  Flore des Jardins de l’Europe »  de Van Houtte (1865-67), ne semblent plus beaucoup motiver les fleuristes mais intéressent toujours les jardiniers.

Elles ont une longue histoire, puisqu’au 17ème siècle, Nicolas Robert, le célèbre peintre à l’origine de la collection des Vélins du Roi, les représente sur un vélin. (L’image est bien connue car visible sur la couverture du  livre : « Les peintres de fleurs, les vélins du Muséum » paru à la Bibliothèque de l’Image).

On leur donne le nom d’Anémones de Sainte-Brigitte et il semble qu’on puisse planter les griffes à différents moments de l’année pour avoir des floraisons étagées dans le temps jusqu’au début de l’été !


Des nouvelles des stages: 6 personnes sont inscrites pour le prochain stage des vacances d'hiver du 5 au 8 Mars, je peux en prendre encore 2 ou 3, voir ma page "Stages"

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Yann 02/02/2013 13:56

De la gouache, oui autant pour moi.
Bon weekend Claire.

Yann 01/02/2013 20:36

C'est vrai que des planches aussi magnifiques se passent normalement de commentaires.

La tienne est tout aussi riche que celles réalisées sur velin. Je sais qu'a cette époque, l'aquarelle était parfois mélangée avec d'autres techniques. Mais franchement quel résultat.

Claire Felloni 01/02/2013 21:59



Je pense que sur vélin c'était plutôt une gouache légère avant Redouté, et cela donnait de très beaux résultats, très veloutés... pour certaines corolles c'était très justifié, même!



ClaireB 01/02/2013 19:03

Les autres coloris doivent être très beaux aussi... As-tu une idée de l'origine de son nom ? En hommage à Marianne, celle des mairies ?

Claire Felloni 01/02/2013 21:53



Oui, je pense que c'est ça, car elles sont rouges ou bleues, mais jamais jaunes!



lemenuisiart 31/01/2013 10:04

J'ai déjà pris des jonquilles mais les fleurs sont rares en peu de mimosas et les amandiers
A bientôt

Claire Felloni 01/02/2013 21:52



Du mimosa, nous en avons aussi en Bretagne! alors, peut mieux faire !!



lemenuisiart 31/01/2013 05:49

Mais que c'est beau !
A bientôt

Claire Felloni 31/01/2013 08:51



Merci Christian! Bientôt les premières fleurs sur les plateaux calcaires de ta région! Tu dois être impatient!