Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 16:35

Je viens de terminer une planche de Camellia japonica, peinte d’après un bel arbuste ancien du jardin de Cancale. Je ne saurais malheureusement pas dire le nom de variété car je l’ai toujours vu là, fleurir abondamment chaque hiver. C’est celui qui m’avait servi pour mon Conte de l’Epiphanie ! (voir là). Depuis longtemps je voulais lui faire honneur.

camellia1.jpg

C’était l’occasion de faire quelques recherches dans ma bibliothèque au sujet du Camellia japonica, qui est impliqué dans presque toutes les variétés de Camellias de nos jardins.

Du fait de la politique d’isolement national du Japon qui fut une règle jusqu’au milieu du 19ème siècle, ce Camellia est resté longtemps ignoré de l’Europe. Il existe un premier dessin de 1712, à la mine de plomb, d’ Engelbert Kaempfer,  un médecin qui eut la chance de participer à un voyage à la cour depuis le point de commerce que seuls les hollandais pouvaient occuper près de Nagasaki. Il lui donne le nom de Tsubaki ou « arbre aux feuilles luisantes ». Enfin, il est attesté que Camellia japonica existe au Jardin des Plantes à Paris en 1730 et ensuite il sera une cinquantaine d’années la seule espèce à orner les jardins en Europe.

C’est Linné vers 1735, qui choisit le nom de genre définitif en l’honneur de Georg Kamel , auteur de nombreux autres dessins de plantes dans ces contrées orientales. Ce dernier y cherchait l’origine du thé qui est une espèce de Camellia (Thea sinensis).

Les affinités du camellia avec la Bretagne ne datent pas d’hier. Dés 1806, près de Nantes, Ferdinand Favre travaille à rendre plus rustique le Camellia japonica, car jusque là, il était une plante de serre ! Parallèlement, de nouvelles variétés nous arrivent, blanches, doubles, panachées, et de nombreux cultivars sont créés. La réussite de ces entreprises donne un essor considérable à la culture des Camellias dans la région nantaise. Une estimation de 1857 donne 250 000 pieds  dans la région, en 60 espèces et 150 variétés.

IMGP1451camelliaLe CCVS (Conservatoire français des espèces végétales  spécialisées) a reconnu la collection nantaise de la pépinière Claude Thoby, comme collection nationale de référence (1350 variétés).

Sur ce sujet, il est important que je cite ma bibliographie : « Aventures botaniques d’Outremer aux terres atlantiques » de Catherine Vadon, Ed. Jean-Pierre Gyss


Ma planche (cliquez dessus pour la voir plus grande): Elle est peinte sur Aquarelle Arches satiné 300gr, format de la feuille : 36 x 48 cm. J’ai passé  un peu plus de 40 heures dessus , par journées de 6 heures environ, en procédant par secteurs avec des fleurs fraiches en vase devant moi  et d’après un projet de mise en page qui n’est pas toujours définitif, vu qu’entretemps je ne trouve pas forcément une fleur dans la position prévue ! ( ceci pour vous éclairer un peu sur la façon de mener une planche comme celle-là…)

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Méry claude 15/04/2014 18:38

Une plante grimpante me plairait beaucoup même si ma préférence irait vers des liserons voire même des ipomées.

Claire Felloni 15/04/2014 19:53



Oh oh! je vais regarder cela de plus près! ça me plairait bien aussi! il faut que je trouve mon modèle...



lemenuisiart 15/04/2014 05:43

Que c'est magnifique comme d'habitude
A bientôt

Claire Felloni 15/04/2014 11:56



Merci Christian!



Yann 14/04/2014 19:35

Tu as raison de préciser le temps passé sur cet adorable camélia. La qualité de tes recherches et tes différentes phases de préparation prouvent bien que cette réussite est le fruit d'un long
travail.

Claire Felloni 15/04/2014 11:56



Merci Yann! Je crois surtout qu'il faut s'adapter à ces plantes qui bougent beaucoup plus qu'on peut l'imaginer!



Méry 11/04/2014 22:21

Encore une planche magnifique. Sera t'elle exposée ou bien elle a déjà trouvé son lieu de vie?

Claire Felloni 14/04/2014 09:56



Bonjour Claude, elle n'a pas encore été exposée et je viens de la mettre dans la galerie du blog à la page " Planche botanique". En ce moment je reluque les "Clematis montana" qui sont en pleine
fleur, cela ferait un beau sujet de planche aussi, non?



ClaireB 11/04/2014 20:21

J'aime bien le fait qu'on voit le dos d'une fleur, c'est original.

Claire Felloni 14/04/2014 09:57



Surtout que le dos de ces fleurs de camellia avec les sépales en grosses écailles imbriquées, j'aime bien!