Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

compteur

 

6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 18:36

Quand les bourgeons du Chêne pédonculé ( Quercus robur) éclatent, il en surgit des petites feuilles presque translucides et cuivrées qui verdissent en se déployant, en commençant par le centre de la feuille, les lobes restent roux un peu plus longtemps. Les nervures sont souvent visibles par un trait fin d’un vert un peu plus cru.

chenecoucou1

Sous les petits bouquets de feuilles pendent des chatons, qui au début forment des chapelets de petits boules jaune-vert un peu fluo. Le cœur de ces rosettes de feuilles est assez fourni et serré car ce sont des feuilles presque sessiles (munies en fait d’un pétiole très court) et même agrémentées de petites oreillettes à la base. Au cœur de cette rosette on peut détecter un point sombre et parfois quelques filets  roux, vestiges des écailles du bourgeon.

chenecoucou4

J’ai choisi de marier ces jeunes pousses de chêne avec deux brins de Coucou (Primula veris), pour rester sur un sujet printanier très clair et lumineux !

Mes coucous sont plus vite faits ; en fait il reste même un peu de crayon car je voulais proposer un sujet faisable sur une demi-journée et d’ailleurs, mon aquarelle est peinte sur du papier Sennelier grain fin et non sur du Satiné Arches qui oblige à plus de précision. Le plus délicat, dans le coucou, c’est le rendu de ce calice gonflé très clair sur lequel saillissent des arêtes entre lesquelles on peut poser des touches de glacis un peu plus soutenues (11’), ou Jaune de Naples + Perm.Sap Green suivant la lumière. Vous pourrez voir sur la palette qui suit que pour commencer ces calices, je propose deux couleurs très claires et diluées, l’une de fond, plus fraiche (11), et l’autre illuminée de jaune citron (12) à faire fuser dans la première, encore humide, pour rendre vivant ce premier jus.

chenecoucou5

Le choix du New Gamboge pour le jaune de base des feuilles de chêne et du jaune citron pour les chatons et pour le coucou n’est pas du au hasard. Cela établit une différence entre des couleurs dorées ou cuivrées (avec le New Gamboge) ou plus acidulées presque fluorescentes avec le Cadmium citron.

Je vous souhaite à tous de belles vacances de Pâques ! J’espère pouvoir en revenir avec  une ou deux aquarelles de paysage à vous poster !

 

Partager cet article

Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

CatherineD 06/04/2012

Coucou, dit le chêne, c'est le printemps !
joli... tu manges des coucous ?
bises et bonne Pâques

Moret 08/04/2012

Voilà un sujet tout à fait de saison et d'une grande fraîcheur, bon week end Pascal à toi et ta famille, bises, véronique

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog