Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 20:35

Pour cette 35ème « Petite leçon », nous avions  des coloquintes d’ornement. Bien qu’elles semblent toutes très différentes, il s’agit en fait des variétés nombreuses obtenues sur  la même espèce : Cucurbita pepo, un peu différente de la vraie coloquinte officinale, qui est aussi une cucurbitacée (Citrullus colocynthis).


J’ai déjà évoqué  cucurbita pepo dans un article où je montrais le Patisson et le Cou-tors, voyez  

Les patissons, courgettes, citrouilles sont des Cucurbita pepo.

Les potirons, potimarrons et giraumons sont des Cucurbita maxima.


 




Les crêtes en longueur et les verrues accrochent lumières et ombres ; de ce fait le premier jus coloré devra rester clair et subsister sur ces détails, surtout face au regard, sur la zone séparatrice d’ombre et de lumière où les contrastes et la netteté seront au maximum.










J’ai choisi 3 options pour les lavis de base de mes spécimens ; pour le fond jaune crémeux de certaines, le Jaune de Naples était bien utile ; j’ai préféré le Jaune de Cadmium clair pour les orangées.
Sous la couleur d’un vert très foncé, le premier jus qui restera sur les reflets et les crêtes lumineuses était : Jaune de Naples+Indigo, très éclairci d’eau. Pour le modelé, j’ai opté classiquement pour un apport de violet dans le jaune, et  d’outremer dans l’orange. Si possible, il vaut mieux commencer à poser un peu du ton d’ombre dés le premier travail dans le mouillé; on peut aussi, au pinceau sec, assécher le haut des crêtes brillantes.
Le vert très foncé posé en glacis contient du carmin et de l’indigo dans le Vert de Hooker, car par endroit il devient presque noir.

 Je vous rappelle que ma rubrique « Stages » (voir  ) vous donne des précisions sur les différentes formules que je vous propose, stage d’atelier de 4 jours ou de week-end.












Une toute récente proposition :
un Week-end qui comprend l’hébergement en pension complète ou demi-pension dans un moulin, au Sud du département de l'Indre, dans la vallée de l'Anglin :
http://www.lemoulindeseillant.org/ 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

CatherineD 02/11/2009 09:59


tu aurais apprécié, hier il y en avait des tas dans les pelouses à Chaumont sur Loire...


Line 26/10/2009 16:21


J'aime beaucoup celui qui est dressé, sa brillance et ses couleurs, on le prendrait pour un vrai!


Claire Felloni 05/11/2009 18:39


Il était tentant à peindre mais la brillance sur le vert très foncé... j'ai fait beaucoup de glacis successifs!


CatherineD 26/10/2009 12:04


superbe, Claire...
tes couleurs restent fraiches.
je regarde aussi tes ombres, elles restent légères, tu préfères les faire en mauve?


Claire Felloni 05/11/2009 18:40


C'est un mélange de Jaune et de violet mais là j'ai laissé dominer le violet dans le mélange...