Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 01:26

 

Tel était le sujet du dernier cours qui m’a inspiré cette petite aquarelle désuète qui rappelle les cartes postales du siècle dernier ! Nous avions un petit godet d’œillets dans lequel j’avais piqué une marguerite. C’est une aquarelle assez rapide peinte sur du papier Sennelier grain fin.

oeilletmarguerite11.jpg

Le fond gris léger qui permet que se détache la marguerite n’est pas du gris de Davy, c’est un mélange de Magenta  et de Vert de Hooker très allongé d’eau et bien sûr, bien que cela fasse pester mes élèves à chaque fois il vaut mieux commencer par ça !

oeilletmarguerite3Je n’ai évité pour poser ce fond qui fuse dans le mouillé, que sur la Marguerite elle-même et le rose des Œillets pour qu’il ne soit pas terni. Dans la partie basse du bouquet, le fond est d’une couleur plutôt gris-vert ; c’est en fait la couleur de base qui convenait pour le feuillage des œillets, un mélange de Winsor green blue shade avec du Rouge de Cadmium.

oeilletmarguerit2.jpgEn revanche, toute la verdure est peinte sur ce fond, qui pour cette raison doit rester très clair ! Je voulais que le feuillage des œillets ne paraisse pas trop sec et raide et j’ai donc laissé des feuilles très floues posées dans le mouillé en arrière-plan. Je n’ai précisé en glacis que les calices, tiges et deux ou trois feuilles qui desservaient directement mes corolles.

oeilletmarguerite4.jpg

Sur les essais du cours, vous sentirez peut-être qu’il est important quand on peint des œillets, de former du bout du pinceau les dentelures des pétales dés qu’on pose la couleur rose de base. Par contre au moment de les dessiner il vaudrait mieux oublier ces dentelures car en fait les pétales sont assez ronds, à traduire par des cercles et des ellipses qui se chevauchent et souvent s’attacher aux dentelures fait perdre la forme générale d’un pétale ou d’une feuille !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

Euterpe 21/05/2012 16:11

Un fond très très légèrement violacé ne ferait-il pas mieux ressortir la marguerite (d'autant qu'elle a un coeur jaune) ?
Néanmoins c'est très beau.

Claire Felloni 21/05/2012 21:58



Je suis un peu fâchée avec le violet Winsor en ce moment... mais tu as peut-être raison, j'aurais pu différencier un peu plus mes deux couleurs de fond et tirer sur un mauve dans la partie haute
pour faire "chanter" un peu plus la marguerite!



ClaireB 20/05/2012 20:13

Les couleurs sont très belles !
C'est uniquement le fait de vouloir se faire détacher une fleur blanche qui te fait ajouter un fond ? Ou également pour obtenir une "ambiance" particulière ?
Et le choix du papier grain fin par rapport à un satiné sur ce sujet précis ?

Claire Felloni 20/05/2012 21:51



C'était surtout pour faire ressortir la Marguerite car piquée comme ça en hauteur je ne pouvais guère faire passer de la verdure derrière... et puis après, comme le fond de couleur du feuillage
des oeillets est assez gris-vert, je me suis dit que ça n'irait pas mal pour installer mes oeillets qui étaient dans un godet très moche à représenter. Je ne voulais pas non plus inventer un vase
et j'avais peu de temps; c'est aussi pour ça que j'ai choisi ce papier à grain léger qui demande moins de finition que le satiné. Mais l'ensemble au final fait un peu vieillot, non?



Yann (Espace graphique) 20/05/2012 08:54

Je ne suis pas sûr de pouvoir écrire oeillets correctement avec mon clavier, vu que l'e dans l'o n'est pas facile.

Néanmoins avec ce sujet, le travail de l'eau me semble très approprié. Je vois que tu essaye de préserver au maximum tes couleurs, cela doit demander de poser la bonne dès la première touche. Pour
moi qui aime mélanger les couleurs c'est un peu difficile.

Claire Felloni 20/05/2012 21:42



De toute façon avec l'aquarelle il vaut mieux prendre le temps de la réflexion et faire de petits tests de rendu sur un bout de papier avant de se lancer car quand c'est trop foncé... difficile
de faire machine arrière! Ce qu'il faut avant tout c'est bien connaître sa roue des couleurs pour imaginer les superpositions qui seront heureuses et celles qui ne le seront pas! . En aquarelle, on ne
prépare pas forcément la couleur qu'on veut obtenir sur la palette; on joue en transparence en tenant compte de la couleur posée dessous, en fait, c'est beaucoup moins spontané qu'on ne l'imagine
souvent!