Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 21:46

Je vous montre cette fois, des notes botaniques à l’aquarelle que j’ai prises en Aragon, il y a quelques semaines. Il faisait un peu froid pour peindre du paysage sur le motif.

florespagne1.jpg

 

florespagne5.jpgSur ma planche figure à gauche un Orchis qui ressemble pas mal à Orchis champagneuxii, mais la détermination des orchis est devenue si complexe que je n’ose l’affirmer à coup sûr.

Nous avons trouvé de petites populations de cet orchis à Otero de Sariegos, où j’avais aquarellé des pigeonniers l’an dernier (voir là)

Autour de la maison de la réserve de Vilafafila, j’ai trouvé un charmant coquelicot (Papaver hybridum) dont la couleur tranche un peu sur les autres, il est nettement plus carmin pourpré ! Ses étamines sont franchement bleues et le fruit diffère aussi beaucoup de la capsule lisse de notre papaver rhoeas, celui-ci  n’était pas difficile à déterminer.

Nous avons eu la joie de voir parader des Grandes Outardes, on peut en voir un portrait-photo sur les "numériscopages" de CK en cliquant ici !

florespagne4.jpg

Le Sarcocapnos enneaphylla est une petite plante que j’ai vu pousser en touffes compactes dans les fissures de rochers et sur les murs dans le sud des  Pyrénées, et jusqu’au nord de Ségovie puisqu’il est dessiné là au rio Duraton. Il n’existe pas ailleurs que dans les Pyrénées et en Espagne. Son nom régional de Zapatitos de la Virgen peut se traduire par Chausson de la vierge (à ne pas confondre avec le Sabot de Vénus !!!). Il était très abondant à l’Ermitio San Fruto dont je vous ai parlé récemment ! (voir )

florespagne3.jpg Sur la paramera poussait en abondance une petite sauge, dont je suis presque sûre qu’il s’agit de la Sauge verveine (Salvia verbenaca) mais la feuille à la base était très découpée…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et maintenant une devinette:

Sauriez-vous me dire quelles sont les deux plantes de ma planche qui sont de la même famille bien que d’apparence très différente ? Je vous donne un indice : le Sarcocapnos est un genre très proche des Corydales et des Fumeterres et à ce titre, très proche aussi de… de ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Alice 25/06/2010 09:28


J'aime beaucoup les planches anotées, c'est très pédagogique.


Claire Felloni 25/06/2010 18:35



Merci Alice, j'espère que vous reviendrez me visiter alors!  dans mes petites leçons c'est anoté dans tous les
coins !



GEORGE 19/06/2010 09:00


Bonjour,
Après bien des recherches j'ai découvert que les Fumeterre appartenait à la grande famille des Papaveraceae. Je suppose donc que le Sarcocapnos et le Papaver Hybridum sont cousins.L'Orchis de
champagneux lui, appartiendrait (sous toute réserve)aux Anacamptis Morio...
Bon week end à tous.


Claire Felloni 20/06/2010 09:30



C'était donc bien ça; mais en fait, la chose est discutée! d'après mon Abrégé de Botanique de J-L Guignard, on peut considérer les Fumeterres comme: "des Papavéracées à fleurs zygomorphes". Quant
à l'orchis champagneuxii, j'ai fait sa connaissance dans le Midi il y a longtemps et à cet époque là, on l'appellait Orchis et on parlait d'une sous-espèce de l'Orchis morio, il a plus
récemment été classé Anacamptis comme l'orchis pyramidal et moi, je garde des mauvaises habitudes !



véronique 19/06/2010 08:45


Pour récapituler je trouve 4 familles, orchidées, papavéracées, labiées et fumariacées.... alors proche comment ? fumariacées : plante à pétales séparés comme les papavéracées.... j'attends la
réponse, à tout à l'heure, bises, véro


Claire Felloni 20/06/2010 09:16



Dans la Flore de Bonnier, les deux genres (Papavéracées et Fumariacées) sont séparés bien qu'inclus tous les deux dans l'ordre des Papavérales et traités l'un juste après l'autre. Dans ma
Flore des Pyrénées de Marcel Saule, et plus récemment dans ma flore des champs cultivés de Philippe Jauzein (1995) et dans l'Index synonymique de la Flore de France de Kerguelen (1993), les deux
genre sont inclus dans la famille des Papavéracées. Je ne connais pas les propriétés médicinales du Fumeterre mais la présence de latex semble un point commun entre les deux genre ainsi que
la forme du fruit: souvent une capsule... 



Siratus 19/06/2010 07:40


Toujours un grand plaisir de naviguer ici, Claire. Merci. Beau week-end.


Claire Felloni 20/06/2010 09:32



Mais tu ne te contentes pas de naviguer, toi ! tu pratiques l'immersion complète !



Peki 19/06/2010 00:55


Papaver

Merci de partager vos merveilleuses aquarelles !