Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 17:47

Laissez-moi, cette fois, vous entretenir d’une plante qui n’est pas spectaculaire à peindre mais dont l’histoire mérite un peu d’attention : le Sarrasin de Tartarie. 

1 round calligraphy BITTER-ku32 round calligraphy HERB-qiao23 round calligraphy CEREAL-mai4

 Le Grand Duché du Luxembourg n’est pas un grand territoire, aussi les parcelles traditionnellement cultivées de ce Sarrasin, y sont forcément modestes mais l’attention qu’y porte le commanditaire de cette planche est certaine et je lui laisse la parole :

 « Le sarrasin de Tartarie (Fagopyrum tataricum (L.) GAERTN.) appartient à la famille des renouées (Polygonaceae), caractérisées par une petite gaine enveloppant la tige au niveau de l’insertion d’une feuille : l’ochréa. 

02gris2.jpgCliquez sur l'image pour zoomer sur des détails

A maturité, sa tige reste verte avec une touche de rouge à la base.

Ses feuilles sont vert-pâle. L’enveloppe florale est constituée de 5 tépales verdâtres longs d’environ 2 mm.

sarrasin-tartarie3.jpgLes graines sont des akènes trigones à arêtes sinuées-dentées, environ 3 fois aussi longs que les tépales.

 Origine :

Le sarrasin de Tartarie est originaire de Chine, de la région montagneuse à l’Est de l’Himalaya, aux confins du Sichuan, du Yunnan et de l’Est du Tibet.

En chinois, “sarrasin de Tartarie” s’écrit en trois caractères. Le premier caractère signifie “amer”, prononcé “ko”. Le deuxième caractère signifie “Herbe”, prononcé “chau”, et le troisième caractère signifie “céréale”, prononcé “mei”.  Ensemble ces deux derniers caractères signifient: “sarrasin” prononcé “chaumei".

L’amertume des aliments à base de farine de sarrasin de Tartarie trouve son origine dans l’enveloppe du grain et son intensité dépend par conséquent du procédé de mouture.  

Culture

Le sarrasin de Tartarie est surtout cultivé en Asie entre 400 et 4400 m d’altitude autour de l’Himalaya, notamment au sud-ouest de la Chine, à l’est du Tibet, au Bhutan, au Népal et au Nord de l’Inde et du Pakistan. Il est moins sensible au gel que le sarrasin commun. Le sarrasin aurait déjà été cultivé en Chine vers 5500 av. J.-C. Il a été introduit en Europe au tournant du 14e au 15e siècle.

En Europe - suite à l’éruption cataclysmale du volcan indonésien Tambora en 1815 - le climat fut modifié pendant plusieurs années  et des étés froids et pluvieux provoquèrent des récoltes de céréales désastreuses. Seul le sarrasin de Tartarie, qui se contente des terres les plus pauvres et pousse dans des pays froids et humides, était adapté à ces conditions.

Vers la fin du 20e siècle, la culture du  sarrasin de Tartarie ne subsistait que dans deux régions en Europe :

-           l’Islek (ou Oesling), une région transfrontalière située aux confins du Luxembourg, de l’Allemagne et de la Belgique. La superficie cultivée y atteignait plusieurs milliers d’hectares au 19e siècle et n’est plus que d’environ 50 hectares aujourd’hui.

-          la Bosnie-Herzégovine où il est traditionnellement cultivé en méteil avec le sarrasin commun, c’est-à-dire que les deux espèces sont semées et utilisées dans l’alimentation en mélange. Le rendement d’un mélange de sarrasin commun et de sarrasin de Tartarie y est réputé plus stable que celui de ces espèces en culture pure.

Récemment, le sarrasin de Tartarie a été réintroduit en Slovénie, où il avait disparu il y a une trentaine d’années. »

Merci à Christian Zewen, pour toutes ces précisions!

  sarrtartarUn poster de mon aquarelle du sarrasin de Tartarie a été exposé lors du 12e Symposium International sur le Sarrasin qui s’est tenu à Lasko, Slovénie, du 21 au 25 août 2013.

  http://12isbslovenia.weebly.com/   

La photo montre  Rick Shiratori, président de Shiratori Flour milling Co. Ltd. et Ivan Kreft, professeur à la faculté biotechnique de  l’Université de Ljubljana en Slovénie et expert de renommée internationale dans le domaine du sarrasin. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Flore
commenter cet article

commentaires

mery claude 04/10/2013 23:48

Si vous aviez une liberté totale,quelle plante choisiriez vous pour un tour de force d'aquarelliste ?

Claire Felloni 06/10/2013 20:18



En réalité, Claude, j'ai peut-être eu l'an dernier l'occasion de m'exercer sur un sujet qui me semblait très séduisant et compliqué à la fois: les ancolies, mais je crois qu'il faudrait y revenir
plusieurs fois car la structure de la fleur est très complexe et la luminosité du bleu violacé pas commode du tout à rendre à l'aquarelle!



Yann 24/09/2013 20:42

Bonjour Claire,

J'avais entendu parlé de l'hiver nucléaire provoqué par ce Volcan Tambora. En 1815 il n'y avait pas beaucoup d'observations météo mais avec le journal de bord de plusieurs bateaux on a pu
reconstituer les dégâts de ce super volcan.
La famine créée en Europe a marqué les esprits, pourtant on a toujours tendance à préférer des variétés plus sensibles et plus rentables.
Bravo pour ta mise en valeur de ce Sarrasin de Tartarie qui nous sauvera peut-être encore un jour...

Claire Felloni 25/09/2013 16:07



Cet article, en fait de Christian Zewen, m'a appris aussi ce qu'était un méteil, le plus souvent un mélange en culture de blé et seigle mais là il s'agit du mélange des 2 sarrasins et cela doit
donner une culture moins fragile et plus rentable et peut-être aussi moins d'amertume au goût d'après ce qu'il écrit...



Catherine D 23/09/2013 18:25

Pas spectaculaire ? Je ne sais pas, mais son portrait grand format l'est...félicitations ! le traitement des feuilles est très joli, le vert ce n'est pas facile.

Claire Felloni 25/09/2013 15:57



Merci Catherine, ce que tu dis est vrai et surtout quand il n'y a pas de floraison pour trancher sur la verdure!



Christine LERAT 23/09/2013 10:41

J'adore cette façon de voyager, devant mon écran ! Merci Claire pour cette escapade.

Claire Felloni 23/09/2013 12:04



Oui, la Slovénie, les tatares, ça fait rêver...



lemenuisiart 23/09/2013 05:52

Je ne connais pas sauf que des dessins sont superbes
A bientôt

Claire Felloni 23/09/2013 12:03



Merci Christian! sûr que les bretons connaissent mieux le sarrasin que les méditerrannéens!