Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 21:54

Pour le stage de week-end de fin mai, j’avais programmé une visite au jardin de La Maltière, à Pruillé l’Eguillé.

Apprenant de Serge Delmotte qu’il était un peu tard pour peindre des rhododendrons mais que son jardin était remarquable en ce moment pour les Iris, je me suis tourné vers ce sujet et comme ma plate-bande était joliment fleurie d’Iris germanica, je ne me suis pas déplacée beaucoup pour préparer cette journée de terrain !

 

irisgermanica2.jpgCette aquarelle n’est donc pas faite en atelier ; l’iris était sur pied dans mon jardin.

 

Comparés à ceux de  La Maltière, mes Iris germanica sont de taille bien modeste et sans doute un peu pâlots, mais pour moi qui reste attachée à la flore sauvage, ils sont surement assez proches de l’espèce d’origine car ce sont des rhizomes qu’un ami m’a donné venant du  jardin de ses grands-parents...

 

Cet iris est peint sur du papier Sennelier 300gr grain fin, en bloc, sur lequel on est moins tenté de rentrer dans le détail qu'avec le satiné.

 

Un iris se construit sur le chiffre 3

-          3 grands tépales érigés s’organisant en coupe

-          3 grands tépales pendants garnis d'un tapis brosse doré

-          3 styles pétaloïdes un peu dressés et cachées dessous, les 3 étamines.

Le crayon est plus présent que sur une planche botanique d’atelier, je ne cherche pas à l’éliminer et à la fin, il me sert même pour préciser des attaches, ajouter quelques accents, par exemple ici dans les spathes membraneuses gris-beige argentées.

Les touches de glacis doivent être assez franches, il faut essayer de les poser  de façon justifiée car elles resteront bien visibles. C'est-à-dire, soit en suivant les fibres végétales qui dans ces pétales s’évasent en palmette, soit en suivant des plis, des rouleaux, en marquant des creux.

J’ai travaillé un peu dans le mouillé au départ sur chaque pétale (mélange : bleu Outremer + violet de cobalt avec des dosages différents) ; ensuite les touches de glacis que j’ai posées sont un peu plus liquides que pour les glacis d’atelier.

 

germanicaphoto.jpgJ’ai passé environ 3 heures sur cet iris. La journée prévu à La Maltière a tourné court à cause de la météo, alors faute d'ambiance de stage, je vous poste mon installation grand luxe devant la maison, avec un parasol fixé sur un pied ornitho!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

eva baila 21/06/2010 23:17


rapidement ? ah bon, tu sais on s'imagine toujours (nous les dessineux-du-dimanche) que c'est facile de faire joli, que le talent suffit, et on ne pense jamais au "travail" que cela nécessite...


eva baila 21/06/2010 08:20


trois heures ? quelle patience Claire ! (et quelle résistance physique !) -en plus du talent bien entendu !-


Claire Felloni 21/06/2010 22:46



Moi qui croyait démontrer que c'était un iris peint rapidement!!! tu n'as pas l'air de cet avis!



CatherineD 09/06/2010 15:23


sur ta photo, j'aperçois l'iris Niebelungen (1910) que j'ai aussi, envoyé par poste par ma mère, je l'aime beaucoup...
http://www.senteursduquercy.com/senteursduquercy/346/boutique/40537/iris_nibelungen_.htm


Claire Felloni 10/06/2010 08:45



Ah oui ! mais moi je l'appelle Iris variegata et il me semblait qu'il était une espèce à part entière et originaire d'Europe de l'Est! mais je me trompe peut-être, en fait ils se ressemblent
beaucoup... le mien n'est pas très haut et les fleurs ne sont pas très grandes. Il figure sur le blog! dans ma page fixe à gauche à "Planches classiques2"



CatherineD 08/06/2010 23:43


c'est sympa de te voir en train de peindre! pas facile à cette distance, mais ton iris est plein de douceur et de transparence...


Claire Felloni 09/06/2010 11:42



Merci Catherine, il fallait une preuve que je ne l'avais pas cueilli, n'est-ce-pas ?



GEORGE 08/06/2010 12:59


Bonjour,
Ils sont magnifiquement clair, la transparence semble presque irréelle...
Je viens juste d'en planter, ce sera une idée pour l'année prochaine. Les gerberas et le chou arrivent, plus que quelques retouches (de trop?) et c'est bon. Mais je n'arrive pas à être satisfait.


Claire Felloni 09/06/2010 11:40



Merci Michel! mes iris sont fanés maintenant mais j'ai un petit souvenir jusqu'à l'an prochain! et en effet ils sont très fragiles et les spathes sont hyalines (presque transparentes, quoi!)