Présentation

Stages

Pour les stages, voyez deux lignes plus haut sur cette colonne, la page est en travaux ou cliquez 

Recherche sur le blog

Derniers Commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Partager

Dimanche 4 mars 2012 7 04 /03 /Mars /2012 10:53

 

  violacornuta2Ces petites pensées aux coloris très variés nommées couramment Viola cornuta ne ressemblent guère à l’espèce sauvage pyrénéenne portant légitimement ce nom ! En fait ce sont des hybrides créés avec d’autres espèces dont surtout Viola lutea.

Tout dans ce petit cultivar me rappelle plutôt la Pensée de Vosges ( Viola lutea ), qu’on rencontre beaucoup aussi sur le Massif central, surtout les stipules digitées qui garnissent la tige à l’aisselle de chaque feuille et qui donnent à l’ensemble du feuillage une allure brouillonne amusante. Ci-dessous, un extrait d'une de ces variétés baptisées donc très génériquement "Viola cornuta", au pétale bas presque roussâtre, étudiée cette semaine à l'occasion du cours régulier d'Aquarelle botanique.

violcornuta2 copy

 

 

  La vraie Violette cornue (Viola cornuta), possède plutôt des stipules simples triangulaires fortement dentées et aussi la fleur est dotée de pétales assez étroits bleu-mauve… en fait elle ressemble un peu plus à une vraie Violette par l’étroitesse de ses pétales alors que notre cultivar évoque bien en plus petit une pensée des jardins.

 Botaniquement, la Pensée possède des pétales plus larges et les quatre pétales du haut sont dressés alors que chez la Violette, seuls les deux pétales supérieurs sont vraiment dressés.

 La Pensée des Vosges est marquée de jaune au cœur, le pétale inférieur est souvent plus clair ; elle est plus bigarrée, un peu comme Viola tricolor qui est la vraie petite Pensée sauvage et qui est très variable en couleur…

 

violalutea1.jpg

J’avais représenté quelques Pensées des Vosges dans la partie flore d’un guide Gallimard sur l'Alsace, elles se trouvent au pied d’une grosse rosette de Gentiane jaune qui n’est pas encore fleurie puisque la scène est sensée se passer au printemps sur les Hautes-Chaumes, on y trouve aussi la Pulsatille blanche.

Par Claire Felloni - Publié dans : Petites leçons - Communauté : Le Chemin des orties
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

compteur

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés