Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 19:49

 

narcisse-tete-a-tete.jpgIl s’agissait du thème général de notre Stage week-end d’aquarelle botanique d’atelier au Moulin de Seillant, un atelier très spacieux et lumineux comme vous pourrez en juger sur les photos. J’avais apporté des narcisses ‘tête à tête’, quelques crocus violets et des muscaris qui n’ont pas remporté un grand succès !

 

 Nous les avons dégagés de leur terreau et disposés dans des présentoirs à bulbes que je taille dans des bouteilles plastiques afin de pouvoir les peindre de la tête au pied et avec les racines dans les règles de la représentation botanique.

Le Narcisse ‘Tête à tête’ est un cultivar obtenu à partir d’une petite espèce de narcisse originaire de la Péninsule ibérique, le Narcisse cyclamen (Narcissus cyclamineus) dont l’allure est très particulière car la fleur bascule fortement vers le bas et les sépales se dressent et se rabattent nettement en arrière. Ces caractères s’atténuent dans le cultivar ‘Tête à tête’. L’espèce sauvage pas plus haute que 10 cm ressemble à ces petites espèces espagnoles que je vous ai montrées il y a peu, (là) , mais je ne l’ai pas vue. Elle semble rarement cultivée. Le cultivar ‘Tête à tête’ fleurit dès la mi-février et son bulbe peut être forcé ; c’est pourquoi on le trouve en abondance très tôt en jardinerie.    

 

 

 

moulin seillant3Voici quelques photos du stage ; un rayon de soleil bienvenu m’a permis de vous poster des images du site qui est bien agréable. Le vaste atelier se trouve dans un bâtiment restauré, à côté du moulin (devenu l'accueil), que vous pouvez voir là avec son bief.

 

 

 

 

 

 

 

moulin-seillant1.jpgIl suffit de franchir le vieux pont de pierre envahi de lierre qui enjambe l’Anglin, pour atteindre tout de suite le gîte où Françoise nous mitonne des petits plats.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

moulin-seillant2.jpg

 

 

 

Un second stage est programmé les Dimanche et Lundi de Pentecôte, soit les 12 et 13 Juin. (Même si le site n’est pas très à jour concernant les prochains stages, n’hésitez pas à les contacter, à laisser un message…)

Voici le lien sur le site: Moulin de Seillant

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article

commentaires

Graphique 06/03/2011 17:50


Je bien observé la photo de l'atelier et je vois que chaque personne à son rouleau de Sopalin. Sans doute pour boire rapidement les excès d'eau.

J'utilise souvent des "mèches" de Sopalin quand cela va mal, mais je n'ai jamais vraiment le rouleau sur la table. Je devrais sans doute.


Claire Felloni 06/03/2011 21:09



Observateur !!! Non seulement le sopalin est sur la table mais il y en a toujours un carré plié dans la main gauche ! si tu savais tout ce qu'on gâche comme couleur dans le sopalin ! un vrai
scandale!



valerie de familyblog 03/03/2011 08:31


le cadre est très joli
ton dessin réussit
mes fleurs sortent doucement de l'hiver...on sent le printemps arriver...
bonne journée
val de familyblog


Claire Felloni 03/03/2011 20:11



Le pont vêtu de lierre me donne envie de faire une aquarelle... peut-être une fois à l'occasion d'un stage de paysage...



Laurence B. 02/03/2011 03:16


Le lierre a tout envahi. Il habille le pont. Quelques longues mèches semblent descendre jusqu’à l’eau. Il commence à prendre d’assaut un tout jeune bouleau à l’écorce dorée. La brume habille mes
pas et fond le paysage. Je sens ce sol humide, ces feuilles qui craquent et la prairie habillée de rosée. Te souviens-tu? Quelle était belle ma mie dans sa robe vaporeuse, assise là à tes pieds,
son bras gracile légèrement replié, une plume d’oie a la main caressant ses lèvres, cherchant l’inspiration. Ha, ma romantique, ha ma belle. Combien vous ai-je aimée! Bon, la nuit tombe et je dois
rentrer enrubannné de votre image parfumée. Non, je ne vous ai pas oubliée. Je vous apporterai demain du jasmin. Mais pour l’instant je n’ai que muscaris, crocus bleutés et jonquilles. Reposez
tranquille. Qui d’autre que moi pourrait troubler votre sommeil éternel. Le chien jappe, il a dû m’entendre parler. Bonsoir, bonsoir. Je dois aller allumer mes réverbères.


Claire Felloni 03/03/2011 20:07



Whaou! mais attends, il n'y a pas de réverbères au Moulin (même qu'il est utile d'avoir une lampe de poche!) en tout cas ton beau texte est digne du pays de Georges Sand!



christian lemenuisiart 01/03/2011 06:01


C'est fabuleux .
Bonne journée


Claire Felloni 03/03/2011 20:05



Merci Christian, dans ton secteur ce serait plutôt des moulins à vent!



dany 01/03/2011 05:47


que ce cadre est beau..en foret en plus idéal pour le stage... beau très beau ce narcisse...
compliments sincères bisous dany


Claire Felloni 03/03/2011 19:57



Merci Dany! c'est un lieu qui a tout pour inspirer l'aquarelliste!