Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : aquarelle-bota-clairefelloni
  • aquarelle-bota-clairefelloni
  • : Le blog met en ligne des cours d'aquarelle botanique, il parle de mon activité d'animation de stages d'aquarelle botanique, de mon métier d'illustratrice-nature, de mon intérêt pour la tradition de la peinture naturaliste, les sites naturels,la flore, et la faune sauvage.
  • Contact

Stages

Pour les stages, cliquez 

Recherche Sur Le Blog

Pivoines de Sourches

Pour voir l'article du blog, pour acquérir un print numéroté et signé de mes aquarelles de Pivoine du Château de Sourches, cliquez  

 

Leçons en Pdf

Les clés usb: cliquez

12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 15:09


Le thème général de ces journées reste :

« L’élément végétal dans le paysage »

La première journée du stage d’été consistait à réaliser une aquarelle en prenant du recul sur un bel arbre en pied dans la grande pelouse à l’entrée du  Château de Villaines, sur la commune de Louplande. Comme d’habitude, je suis allé faire cette aquarelle quelques jours auparavant et j’ai passé un moment délicieux avec un temps superbe et bercée par le chant des loriots.

 

 La vue choisie cadre un Cèdre du Liban, et, en arrière-plan assez éloigné,  l’orangerie et la serre adossée.
Deux jeunes arbres qui accrochaient la lumière au premier plan, ont été conservés ; le 3ème sur la gauche a été oublié : je ne voulais pas boucher la trouée sous le pin parasol, par contre les deux arbustes taillés en topiaire m’ont semblé importants. Le pin parasol reste léger, sa masse sombre aurait facilement pu tout gâcher ! Je voulais que le regard voyage du cèdre aux topiaires et à l’orangerie pour finir par les serres…

La difficulté, quand on figure des grands arbres, c’est de garder un peu d’espace pour le ciel au dessus. Tous les détails d’arrière-plan comme les massifs floraux, les topiaires et même les fenêtres de l’orangerie n’occupent  qu’un cinquième de la hauteur  prise  sur l’axe du cèdre !


Au cours du second stage, j’ai avancé sur ce sujet en une sorte de pas à pas synchronisé avec mes stagiaires, alors j’ajoute cette ébauche qui peut peut-être éclairer sur les étapes de la réalisation.

Le ciel est peint d’abord sur l’ensemble de la feuille mouillée à l’eau pure, je n’ai rien fait d’autre dans le mouillé. Il n’est pas utile de chercher à éviter des éléments, le dégradé, s’il reste clair peut descendre assez bas. Le cèdre et le Pin parasol sont peints en glacis sur le ciel.

Des photos d'ambiance du stage viendront dans les prochains articles consacrés aux autres journées de ces stages.

Une  brochure qui détaille les cours, stages et week-end d'atelier de Septembre 2009 à fin Juillet 2010 sera fabriquée, mise en ligne sur le blog et envoyée aux habitués et à qui me la demande au mois d'Aout mais d'ici là je vais faire reposer un peu la mécanique ( et le blog aussi! )

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Jardins et Paysages
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 23:11


Les fleurs que nous pouvons  admirer parfois encore dans les champs cultivés, et notamment dans les céréales sont des Messicoles : des adventices des moissons. Le Bleuet, l’Anthémis et la Nigelle en font partie.

J’ai trouvé, non loin de chez moi, car ce procédé se répand, des jachères fleuries où je pouvais sans craindre de prélever des espèces protégées cueillir quelques messicoles pour alimenter le cours.


La Nigelle que je vous propose n’est donc pas, bien sur, l’une des deux espèces (Nigelle des champs et Nigelle de France) très rares maintenant dans la nature, mais une espèce devenue assez courante dans les jardins : la Nigelle de Damas qu’on distingue  des deux autres par  son involucre de bractées très laciniées qui déborde de la corolle.
 
Le nombre de pétales et leur couleur est  variable, mon choix s’est porté sur une fleur plutôt grande, avec peu de pétales de couleur bleu ciel. Sous les étamines, une première couronne de nectaires ajoutait un collier de points bleu indigo.

Le fruit de la Nigelle de Damas est très beau, il grossit formant une vessie composée de follicules qui se teintent souvent de rougeâtre sur la ligne de soudure.

La bande fleurie, plutôt ornementale, où se trouvait la Nigelle contenait également de l’Eschscholtzia aussi nommé Pavot de Californie, qui  n’est pas une messicole mais plutôt une annuelle dont la graine survit et prospère après les incendies : les américains l’appelle Fire poppy

































J’ai retrouvé sur le web le mélange‘Natura messicole’ que ma commune a installé dans une parcelle de l’Arboretum ; elle contenait des Anthémis et des Bleuets dont vous voyez les essais de couleur, mais aussi du Chrysanthème, du Coquelicot, et de la Nielle (pour ces trois là, ce sera pour une autre fois !).


J’ai été ravie par la démarche qui consistait à ne plus faucher partout sous les arbres mais seulement sur des bandes de promenades ; parmi les hautes graminées de ces parcelles naturelles,  beaucoup de scabieuses, de centaurées et j’ai même vu un beau pied d’Orchis bouc ! et bien sûr, des papillons, des abeilles, des syrphes, tout un petit peuple qui n’aurait plus droit de cité sur un gazon ras !

 

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 18:32
A l'occasion de la sortie de ce dernier Petit Atlas, j'ai choisi de vous montrer trois arbres très communs et leurs écorces aux vertus médicinales: le Sureau (Sambucus nigra), le Tilleul (Tilia cordata) et le Frêne (Fraxinus excelsior).



Les couleurs et le graphisme de ces écorces, c'était pour moi un peu nouveau et agréable à traduire, mais j'ai eu aussi beaucoup de plaisir à détailler la fleur du Tilleul, qui est un petit bijou, quand les étamines sont encore fraîches!
Avec un  godet de vraie gomme-gutte qui me reste encore, j'ai pu rentrer dans le détail... 


      
 


Voici la couverture de ce petit ouvrage qui vient de sortir, le texte est d' Elisabeth Trotignon. Vous voyez là deux des pages illustration du dépliant ouvertes, mes soixantes illustrations se répartissent sur 7 pages.



Il est édité chez
Delachaux et Niestlé,
Voici  le site où vous pourrez le commander:
www.delachauxetniestle.com/  

Nouveau (pour les aquarellistes):
Des stages d'atelier courts sur un week-end, du Samedi 10 heures au  Dimanche 17 heures. C'est un essai, je me réserve la possibilité d'annuler 2 semaines avant s'il n'y a pas au moins 4 participants (il y en a déjà 2).
Prix du stage:  50 euros + 20 euros de cotisation annuelle) à la SHS.
Dates proposées:
10 et 11 Octobre
28 et 29 Novembre
12 et 13 Décembre
Pour plus de détail, voir ma rubrique "Stages"
Pour me contacter: c.felloni@wanadoo.fr


Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Illustration
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 11:27

En 2001, j'ai réalisé 33 planches à l'aquarelle, représentant les principaux Cépages de France.
Je disposais d'une documentation très précise me signalant tous les fins critères permettant de les identifier, des différences minimes sur la forme de la feuille, sur la forme de la grappe, la taille et la couleur des grains; j'ai passé beaucoup de temps sur ces planches pour les différencier et les représenter toutes à la même échelle et vous les voyez là à peu près à leur taille réelle.


Il était convenu de représenter une grappe et une feuille, qui apparaît parfois dessus parfois dessous, ce qui laissait peu de place à la fantaisie, pourtant, je me suis prise au jeu...
Je vous montre ici 4 d'entre elles mais voici la liste complète des cépages que j'ai représenté:
Merlot
Sauvignon
Poulsard
Marsanne
Pinot noir
Syrah
Muscat de Frontignan
Sylvaner
Gewurtztraminer
Gamay
Grenache
Mourvèdre
Trousseau
Négrette
Cinsaut
Cabernet franc
Carignan
Chenin
Chardonnay
Cabernet sauvignon 
Clairette
Roussanne
Petit manseng
Mauzac
Colombard
Pinot gris
Sémillon
Viognier
Muscat d'Alexandrie
Aligoté
Melon
Ugni blanc
Riesling 
     
Le projet de livre qui était associé à ce travail n'a pas abouti.
Mes "Cépages" n'ont vraiment servi qu'une fois: Un numéro spécial de la revue Géo ( n°286 de Décembre 2002), consacré aux Vins, proposait en dépliant détachable une carte des vignobles d'Europe et des cépages de France avec ces illustrations.

Je ne sais pas bien encore si je vais vendre ces originaux à la pièce ou peut-être en paquets régionaux...
 Pour toute utilisation, même sur le web, il faut me contacter. Voir aussi ma page : 'Droits d'Auteurs' cliquez  ici

 
Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Illustration
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 21:50

Pour cette fois, notre sujet était un petit jardin de rocaille à composer soi-même en partant de godets variés de Sempervivum ( ce sont les Joubarbes) et du Sedum album (c'est l'Orpin blanc). Mon Orpin est issu d'une motte prélevée sur un causse, je l'ai installée dans un coin très sec de mon jardin et elle y prospère.


J'ai voulu donner un peu l'impression de paysage, et pour cela, il était nécessaire de surélever mon sujet, afin qu'une partie au moins, ici l'arrière-plan, semble vue de profil.
Les deux rosettes devant sont de la Joubarbe des toits (Sempervivum tectorum), les autres sont des hybrides, probablement américains (il paraît qu'ils en produisent beaucoup).


J'ai installé le sedum derrière, tout à la fin en ne crayonnant que les tiges , leur ramifications, puis, à la couleur, en interrompant le trait rosé qui finit en crosse. Afin qu'on ne pense pas qu'il s'agit de la fleur des joubarbes, il n'est pas mauvais d'ajouter une petite tige feuillée à côté.

Le grand essai sur la rosette vous montre ce qui est peint dans l'humide.





J'avais aussi des joubarbes du type arachnoideum (Joubarbe toile d'araignée), c'est l'objet du petit essai sous l'orpin, mais pas facile du tout de rendre ça à l'aquarelle, là,  il n'y a pas de blanc rapporté.

 

Sur le sujet principal, j'ai posé un peu d'encre de Chine blanche aux pointes des feuilles qui était feutrées aussi (dans le cultivar figurant au fond de profil).


Voici la palette des couleurs, bonne chance aux courageux et moi, maintenant... je vais me rempoter ma petite rocaille! 
Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 09:14

Coupez-moi tout ça ! ça ne fait pas propre !
Et pourtant....








Le Liseron des haies qui grimpe à l'assaut des ombelles de Berce, ce n'est pas si vilain !




Et là, au milieu des orties, c'est quoi ce chardon pâlot ? le Cirse maraîcher ? C'est commun ça, non ?
Ah ! commun dans l'Est mais pas en Normandie ! Il est ici en limite ouest de sa répartition...
En tout cas,dans sa forme, il n'est pas mal non plus avec ses grandes feuilles en lyre...


Et je ne vous parle pas de la Fauvette et du Troglodyte qui viennent se percher sur les tiges rigides de la Berce, des papillons qui fréquentent l'Eupatoire...






Finalement pour l'illustrateur, il y a là, dans ce vallon luxuriant, des sujets très graphiques !
J'ai décidé de laisser le trait s'exprimer assez librement; il n'y a presque que du crayon dans les ombelles de Berce, un crayon assez gras.
Pour que mes deux compositions ne s'éparpillent pas trop, j'ai creusé le centre avec des tons sombres.
Vous avez donc reconnu dans la première:
- la Berce sphondyle (Heracleum sphondylium)
- le Liseron des haies ( Calystegia sepium)
- et en rose : l'Eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
dans la deuxième composition:
- l'Ortie dioique (Urtica dioica)
- le Cirse maraîcher (Cirsium oleraceum)


Durant les deux stages de début-Juillet , consacrés à « l’élément végétal dans le paysage », je proposerai une fois, sur des grandes vivaces en pied ou sur des légumes de potager de procéder ainsi !

Il reste 1 ou 2 places pour le 1er stage du 1er au 4 Juillet 
Plus de renseignements dans la rubrique 'Stages' (colonne de gauche)




Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Illustration
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 20:49

 

Vous ne trouverez plus dans les haies la Viorne obier en fleurs, la leçon date de 15 jours, mais le Bouton d'or est toujours de saison et vous pouvez garder l'idée en utilisant une autre ombelle blanche comme par exemple le Sureau qui est peut-être d'un blanc plus crémeux que notre Viorne.

L'ombelle de la Viorne obier est très esthétique, avec ses grandes fleurs stériles en périphérie. La Boule de neige des jardins, issue de cette espèce (Viburnum opulus) ne comporte que des fleurs stériles avec, comme ici, un petit nombril central tout vide en guise de coeur !


Le Bouton d'or était de la renoncule âcre mais je n'ai fait que piquer quelques fleurs dans l'ombelle. Il vaut presque mieux les peindre d'abord car ça bouge !


Comme je sature un peu d'utiliser tout le temps les mêmes couleurs de ma liste, je me suis amusée sur les petits essais à tester le rendu avec le Jaune auréoline et le Jaune transparent, ceci pour éviter d'empâter les jaunes (les pigments de Cadmium sont très lumineux mais vite pâteux), voir aussi comment ces 2 jaunes évoluent quand on leur ajoute un peu de violet pour foncer...mais là, attention!  les glacis doivent rester riches en jaune.


N'oubliez pas de laisser un peu de blanc dans les pétales là où frappe la lumière pour que brille la corolle.














Pour l'ombelle de Viorne, j'ai travaillé de chaque côté de la couronne de fleurs stériles pour les faire apparaître, d'abord en posant la verdure autour; puis j'ai adopté un touche plus pointilliste et approximative pour le fouillis des fleurs du coeur, sachant que l'aspect pétillant au centre de l'ombelle sera bien accentué par la pose en fin de course, de petits points d'encre de Chine blanche, pour les étamines.
Voici la palette des couleurs:







Vous pouvez consulter les 25 autres leçons en cliquant sur 'Petites leçons', dans la rubrique 'catégories' de la colonne de gauche.


"Petites leçons d'aquarelle botanique" est aussi un livre dont je suis l'auteur ( cliquez pour en savoir plus), les leçons du blog n'y figurent pas puisqu'elles sont toutes plus récentes.

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 09:46
C'est le pélerinage catalan que nous faisons tous les ans, au printemps, dans un haut-lieu pour l'observation des oiseaux migrateurs.
L'an dernier je vous avais montré des pages de mon carnet de terrain; cliquer ici et .


Les Iris jaunes (Iris pseudacorus) partout fleuris, égayaient les paysages.
On peut voir au loin les neiges du Canigou et j'étais contente qu'il puisse figurer car souvent la nébulosité estompe totalement les montagnes lointaines.
Les lumières du matin et du soir sont toujours bien plus intéressantes et je m'applique surtout à profiter de ces moments-là pour peindre le ciel et les lointains quitte à garder les premiers plans pour les heures chaudes.
J'ai utilisé un bloc aquarelle Sennelier 300 gr grain fin.

Je ne vous montre pas d'oiseaux mais vous pouvez regarder sur le premier de mes liens ; numéricopages.com si vous voulez faire une petite balade ornithologique espagnole.

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Jardins et Paysages
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 11:02

Vous avez déjà vu la planche terminée des Anémones, qui servit de support aux deux stages de Printemps.
Je vous montre maintenant les notes préliminaires sur le même sujet. Il s'agit toujours de recherches de mélanges de couleurs adaptés au sujet. La nuance du mauve de la fleur très épanouie s'accomodait bien en premier lavis, du Magenta permanent, qui, à l'usage m'apparaît différent du Magenta quinacridone. Ce dernier, plus lumineux, a servi davantage dans les contrejours et pour les fleurs plus jeunes. J'ai trouvé utile, aussi de faire une petite étude au crayon sur la feuille très découpée.



L'ambiance de ce stage dans le bureau-bibliothèque de la SHS, était toujours aussi agréable. J'avais fait l'emplette de quelques vivaces en godets: une Ancolie, un Cosmos, un Fuchsia, un petit Pélargonium aux feuilles froncées qui répondait au doux nom d' 'Angel eyes' ,deux autres Pélargonium 'zonale' et mon brave Miltonia m'avait fait le plaisir d'ouvrir des fleurs toutes fraîches...Les jardiniers du JP nous avaient confié des Coleus, un Bégonia et un beau Dipladénia, qui a tout de suite trouvé preneuse.


 Voici une vue des oeuvres, pas encore terminées, mais en bonne voie !

Ceci  pourra  vous donner une idée du propos de ces stages d'atelier.
Merci à Véro qui m'a envoyé ces photos, vous pourrez aller voir sur son blog sa belle version des Coleus, peut-être bientôt son Miltonia ?

vero-aquarelles


Le stage d'atelier au Mans aux vacances de Toussaint
du
Mercredi 28 au Samedi 31 Octobre est complet.
Pour l'été, 2 stages de terrain de 4 jours (autour du Mans) sont prévus, la 1ère  quinzaine de Juillet : (je peux prendre jusqu'à 8 participants)
-  le 1er du 1er au 4 Juillet  (6 inscriptions à ce jour)
-  le second, du 8 au 11 Juillet
 (5 inscriptions à ce jour)
Plus de renseignements dans la rubrique 'Stages' (colonne de gauche)

Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 08:32

Pour vous faire patienter, car je m'échappe une dizaine de jours, voici la planche qui a constitué le support des deux stages de Printemps. Le format quart-jésus, une fois la planche terminée, c'est à peu près 25 x 35 cm.
C'est un format plus adapté à des petites plantes, car nous travaillons à taille réelle et bien sûr d'après nature !


Si la plante est d'une taille plus conséquente, comme ici, on peut  choisir une mise en page qui n'en représente qu'une partie.
Les vélins du Muséum ne représentent que rarement le collet et les racines , ce sont des visions plus décoratives que purement botaniques; c'est un peu l'option que j'ai choisie, là.
Vous ne voyez pas toute la surface de ma feuille, bien sûr, les marges sont plus conséquentes car il faut que la plante 'respire' dans la feuille !

Je vous donnerai une idée de l'ambiance de ce deuxième stage d'atelier, qui vient juste de se terminer dans mon prochain article et jusque là je vous dis: Buenos dias et buenas tardes et ainsi vous pourrez deviner où je vais passer la semaine prochaine...
Repost 0
Published by Claire Felloni - dans Petites leçons
commenter cet article